La mémoire de Jean Béliveau sera honorée à Trois-Rivières

La Ville de Trois-Rivières va honorer Jean Béliveau.... (Photo: La Presse)

Agrandir

La Ville de Trois-Rivières va honorer Jean Béliveau. Ce dernier est né sur la rue Richard en 1931.

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La rue Richard de Trois-Rivières, où est né Jean Béliveau, était mercredi le lieu de rencontre de quelques partisans des Canadiens de Montréal. Des résidents du quartier rencontrés sur place ne savaient même pas que la légende du hockey avait passé les premières années de sa vie à l'appartement numéro 2 du 838 de cette petite rue du quartier ouvrier de Notre-Dame-des-Sept-Allégresses.

Michel Hamel habite devant le premier domicile de... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Michel Hamel habite devant le premier domicile de Jean Béliveau et portait fièrement mercredi son chandail des Canadiens de Montréal.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Michel Bénard du quartier Notre-Dame souhaite que la... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Michel Bénard du quartier Notre-Dame souhaite que la mémoire de Jean Béliveau soit honorée à Trois-Rivières. Il estime que la rue Richard, celle où a habité l'ancien du capitaine des Canadiens, serait un choix tout désigné. L'ancien appartement de la famille Béliveau est situé, sur la photo, juste derrière M. Bénard.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Remplis de fierté, deux résidents du coin et fidèles partisans du CH se rappelaient mercredi après-midi devant l'immeuble de bons souvenirs sur la carrière de M. Béliveau. Ceux-ci ont aussi manifesté leur souhait de voir la mémoire du grand numéro 4 immortalisée à Trois-Rivières, idée également partagée par la Ville.

«La Ville devrait changer le nom de la rue Richard pour la renommer Jean-Béliveau», estime Michel Bénard, un résident du quartier qui découvrait mercredi l'endroit où était née une de ses idoles de jeunesse. «Je suis prêt à faire circuler une pétition pour ça. La plupart des personnes ne savent même pas que Jean Béliveau est né sur la rue Richard, ni même à Trois-Rivières.»

Michel Hamel habite tout juste devant l'immeuble où Jean Béliveau a passé les premières années de sa vie. En l'honneur de l'ancien capitaine des Canadiens, il portait mercredi son gilet tricolore. Ce grand amateur de l'équipe montréalaise souhaite même se rendre à ses funérailles.

Il déplore que seul un bâtiment du parc des Pins porte le nom de Jean-Béliveau à Trois-Rivières. «C'est dommage qu'il n'y ait rien d'autre sur Jean Béliveau. Les habitants du quartier, particulièrement les jeunes, ne savent pas qu'il est né ici, dans ce quartier ouvrier», souligne-t-il. «Nous avons perdu un gros morceau, un grand ambassadeur.»

La Ville de Trois-Rivières entend honorer la mémoire de ce grand joueur de hockey. «Nous allons honorer M. Béliveau à la hauteur de l'homme qu'il était», assure Yvan Toutant, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, qui précise que pour l'instant, aucune avenue n'a été retenue. «On va prendre notre temps de bien faire les choses. Est-ce que nous allons nommer une rue, un bâtiment ou un parc? Nous allons évaluer les différentes possibilités.»

Quelques mois après sa retraite en 1971, Jean Béliveau était de passage à Trois-Rivières avec son ancien coéquipier John Ferguson. La Ville de Trois-Rivières avait alors renommé le parc aujourd'hui connu comme le parc des Pins en son honneur.

Yvan Toutant explique toutefois que la résolution de juillet 1971 ne respectait pas les règles toponymiques en vigueur à l'époque qui interdisaient de nommer une parc en l'honneur d'une personne vivante. La Ville n'avait eu d'autre choix que d'ajuster la situation. Voilà pourquoi, précise Yvan Toutant, qu'un bâtiment du parc porte maintenant son nom, plutôt que le parc lui-même.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer