Les paroisses doivent être restructurées

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Il faut restructurer les paroisses en fonction des ressources disponibles et rapidement, faute de quoi le diocèse de Trois-Rivières risque de se retrouver dans une impasse.

C'est ce qu'on peut comprendre d'un communiqué émis, mardi, par la coordonnatrice de la pastorale pour le diocèse, Lise Filteau, et qui rend compte du diagnostic organisationnel réalisé par Serge Simard. Il y est question de «stratégie diocésaine», de «synergie des ressources» et de «processus décisionnel participatif.»

Au-delà de ce jargon de consultant, on comprend tout simplement qu'il y a trop d'églises, trop de paroisses, plus assez d'argent et encore moins de prêtres, qu'il est temps de faire quelque chose et si possible en tenant une consultation.

Le consultant ne va pas jusqu'à affirmer qu'il faudrait réaliser d'autres fusions de paroisses et fermer encore plus d'églises mais il n'écarte pas non plus ces possibilités. Il recommande plutôt que le diocèse s'engage dans un effort de mobilisation collective qui permette aux communautés «de participer librement à la recherche de solutions et aux décisions qui les concernent, en tenant compte de l'éclairage sur la situation réelle des ressources disponibles.»

Mme Filteau assure que «les autorités diocésaines» reçoivent positivement la recommandation «d'un processus décisionnel participatif». Au cours des dernières semaines, ce rapport préliminaire a été présenté aux personnes responsables de l'animation pastorale des communautés paroissiales, soit près de 175 personnes, bénévoles, prêtres, agentes de pastorale ou diacres.

Entre le 12 novembre et le 2 décembre, cinq rencontres de présentation du rapport ont été tenues à Yamachiche, Saint-Georges, Trois-Rivières, St-Maurice et St-Tite. On assure que dans l'ensemble, le rapport a été bien reçu «bien que certains critiquent l'insuffisance du regard sur la mission pastorale de l'Église»... ce qui ne faisait pas partie du mandat du consultant.

À la suite de ce rapport, une tournée aura lieu pour faire connaître les résultats d'une projection sur la viabilité financière des fabriques, ainsi qu'une projection des ressources humaines, notamment concernant les prêtres disponibles dans un avenir prévisible.

Au printemps, le Service d'animation pastorale du diocèse, sous la direction de Mme Filteau, proposera un plan directeur des étapes de ce qu'on appelle le «tournant missionnaire dans l'Église de Trois-Rivières». Son but sera de suggérer «une démarche mobilisatrice en regard de l'actualisation de la mission de l'Église», dans la foulée de la lettre pastorale de Mgr Luc Bouchard: Perspectives d'espérance pour le diocèse de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer