Première neige: 302 constats d'infraction distribués

302 constats d'infractions ont été distribués dans la...

Agrandir

302 constats d'infractions ont été distribués dans la nuit de lundi à mardi à Trois-Rivières.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'arrivée de la première neige a causé de bien mauvaises surprises à plusieurs automobilistes à Trois-Rivières, qui se sont retrouvés avec une contravention dans la nuit de lundi à mardi pour avoir laissé leur voiture stationnée dans la rue. Seulement dans les zones A et B, pas moins de 302 contraventions ont été distribuées pour avoir laissé sa voiture dans la rue alors que le règlement interdisant le stationnement était en vigueur.

Rappelons que la Ville a permis le stationnement de nuit dans les rues l'hiver partout sur son territoire. Par contre, lorsque des opérations de déneigement surviennent, une directive peut être donnée interdisant le stationnement. Il appartient aux citoyens de se renseigner quant à l'interdiction ou non de laisser leur voiture dans la rue.

«C'est la responsabilité des gens. On leur donne un privilège, mais ils doivent aussi se renseigner pour s'assurer qu'ils ont le droit», rappelle Yvan Toutant, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Ce dernier indique d'ailleurs que ce ne sont pas les moyens qui manquent pour se tenir informés des interdictions de se stationner dans la rue. Outre la ligne téléphonique mise à jour quotidiennement à partir de 17 h, au 819 377-5308, les citoyens peuvent désormais s'inscrire à des alertes courriels ou messages textes sur leur téléphone cellulaire.

Il suffit de se rendre sur le site stationnementdenuit.ca pour s'inscrire à ces alertes et les recevoir automatiquement dès qu'une interdiction survient. Par ailleurs, c'est aussi sur ce site, de même que sur le site Internet www.v3r.net, que les citoyens peuvent savoir dans quelle zone de stationnement (A, B ou C) ils demeurent.

Chaque contravention reçue est de l'ordre de 33$, soit 20$ plus 13$ de frais. Par contre, lorsque le véhicule doit être remorqué, les frais sont de 110$ plus 47$ de frais. Dans la nuit de lundi à mardi, aucun véhicule n'a cependant été remorqué.

«Ce qu'il faut comprendre, c'est que chaque voiture laissée à la rue retarde les opérations de déneigement, et que ça coûte plus cher aux contribuables parce que c'est plus long», fait savoir Yvan Toutant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer