Un ourson comme source de réconfort

Un accident peut être traumatisant pour un enfant.... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Un accident peut être traumatisant pour un enfant. Quoi de mieux qu'un ourson pour le réconforter? Mathias Langlois, 6 ans, en a fait une belle démonstration, mardi, dans le cadre d'une simulation réalisée pour les médias lors de la conférence de presse annonçant le renouvellement  du programme Mon ami l'ourson. On voit sur la photo avec Mathias, sa mère, Geneviève Girard ainsi que les policiers Francis Trudel et Annie Thibodeau.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Le stress est au maximum pour les personnes impliquées dans un accident ou un cas de violence conjugale. Imaginez pour un enfant.

Afin de réconforter les bouts de chou dans des situations difficiles, les policiers de la Sûreté du Québec ont accès à un intervenant efficace. Il est très petit, mais c'est un grand spécialiste des câlins. Il s'agit d'un ourson qui peut patrouiller avec les agents de la Sûreté du Québec grâce à une entente entre le corps policier et la Fondation Bon départ de Canadian Tire du Québec.

«On constate que cet ourson a un impact positif significatif auprès des enfants. Ça nous permet d'établir des liens privilégiés avec eux et d'atténuer un événement souvent difficile, comme une situation de violence conjugale, des chicanes de famille ou une collision», explique le sergent Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La Fondation Bon départ et la Sûreté du Québec ont d'ailleurs annoncé le renouvellement de leur entente dans le cadre du programme Mon ami l'ourson, mardi, lors d'une conférence de presse, au Canadian Tire de Shawinigan.

«On est très fier et honoré de renouveler ce partenariat avec la Sûreté du Québec. Souvent pour les enfants, un toutou c'est le réconfort, c'est un ami. C'est dans ce but-là qu'on veut les aider. La mission de la Fondation Bon départ du Québec c'est justement de venir en aide aux enfants et aux familles qui vivent des situations  hors de leur contrôle, et ce partenariat vient rejoindre notre mission», souligne Sylvie Drolet, propriétaire du Canadian Tire, à Shawinigan.

 Chaque année, environ 500 oursons sont remis dans le cadre du programme Mon ami l'ourson. Il a débuté en 1994 dans la MRC du Haut-Richelieu. Il a été étendu à l'ensemble du territoire de la Sûreté du Québec en 1997. Aujourd'hui, chaque voiture de patrouille de la Sûreté du Québec a son ourson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer