Une première microbibliothèque de rue à Trois-Rivières

Jacques Lessard et sa microbibliothèque, installée devant sa... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jacques Lessard et sa microbibliothèque, installée devant sa résidence de la rue de Beauvais dans le secteur Trois-Rivières-Ouest.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le concept des microbibliothèques de rue, comme on en voit de plus en plus dans les grands centres, est en train de faire son apparition à Trois-Rivières. Alors que la Démarche de revitalisation des premiers quartiers planche actuellement sur un projet proposant l'implantation de bibliothèques libre-service au centre-ville, un citoyen du secteur Trois-Rivières-Ouest, Jacques Lessard, a choisi de se créer sa propre microbibliothèque.

En service depuis mercredi dernier, la bibliothèque de Jacques Lessard connaît un bon succès, puisque déjà plus d'une dizaine de livres y ont été empruntés. Le concept est simple: des livres sont placés à la disposition des passants dans la boîte,et chaque personne qui emprunte un livre en dépose un en retour. Elle le fait également sous l'engagement moral de rapporter le livre une fois qu'il sera terminé.

«C'est basé uniquement sur la bonne foi des utilisateurs. Mais je dois dire qu'à ce jour, je n'ai pas été déçu. J'ai même une dame qui m'a laissé une petite carte dans la bibliothèque pour me remercier de l'initiative», raconte Jacques Lessard, qui a conçu l'installation avec l'aide de son beau-frère Alain Thibeau, à partir de matériaux composites qui ont été testés pour s'assurer de résister aux intempéries.

Lui-même grand amateur de lecture, M. Lessard explique qu'il a eu cette idée en voyageant aux États-Unis, où il a pu observer le phénomène, qui prend aussi de l'ampleur à Montréal.

«J'ai, chez moi, tout près de 1500 volumes que j'ai pu lire depuis plusieurs années. J'ai pensé qu'avec cette petite bibliothèque, je pourrais redonner de la vie aux livres qui s'accumulent dans mes armoires à la maison. Et qui sait, ça me permettra peut-être à moi aussi de faire de nouvelles découvertes littéraires», souligne-t-il.

Du côté de la Démarche de revitalisation des premiers quartiers, on travaille présentement à l'élaboration d'un projet semblable pour les premiers quartiers de Trois-Rivières.

À l'initiative de l'artiste trifluvienne Frédérique Guichard, le projet sera présenté sous peu à la Conférence régionale des élus pour obtenir un financement en vue de sa réalisation dès le printemps prochain.

L'objectif serait d'intégrer une dizaine de microbibliothèques dans les premiers quartiers, un projet qui serait supporté du même coup par des initiatives citoyennes.

«Ça vise évidemment l'accès aux livres pour des populations qui n'ont peut-être pas la chance de s'offrir des livres, mais nous pensons aussi à nos communautés immigrantes et souhaitons pouvoir offrir des livres en plusieurs langues», explique Marie-Pierre Leblanc, coordonnatrice de la Démarche de revitalisation des premiers quartiers.

Si le financement du côté de la CRÉ s'avérait plus difficile à obtenir, la Démarche n'écarte pas la possibilité de trouver du financement ailleurs pour que le projet se réalise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer