Le Cégep de Trois-Rivières en Bolivie et au Pérou

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'expertise du Cégep de Trois-Rivières dans certains programmes de formation technique servira d'inspiration à deux établissements d'enseignement d'Amérique du Sud. L'Institut de technologie Ayacucho de Bolivie élaborera un programme de soudure industrielle en partenariat avec le Cégep, tandis que l'Institut d'éducation supérieur technique d'Olmos au Pérou révisera et améliorera son programme de mécanisme de production en collaboration avec le collège trifluvien.

«En matière d'implantation et de révision de programmes d'études techniques, le Cégep de Trois-Rivières dispose d'un personnel compétent et d'une vaste expérience, surtout déployée jusqu'ici en Afrique», a indiqué mardi le directeur général du Cégep, Raymond-Robert Tremblay, en dévoilant ces deux projets de collaboration en présence du recteur de l'Institut de technologie Ayacucho, José Antonio Apala Bello.

Ce dernier a confié qu'il n'existe en ce moment dans son pays aucun programme de formation en soudure industrielle certifié aux niveaux national et international, et que l'expertise du Cégep de Trois-Rivières aidera à renforcer la qualification du personnel dans ce domaine. Les soudeurs mieux qualifiés pourront répondre aux besoins exprimés par les entreprises dans les projets de développement du pays. Le domaine des hydrocarbures profitera notamment de ce rehaussement de la formation.

Le département de génie métallurgique du Cégep soutiendra la formation technique des enseignants en soudage selon l'approche par compétence, et secondera les Boliviens dans l'aménagement de laboratoires et d'ateliers de soudage conformes aux normes de sécurité internationale. Le partenariat entre les deux institutions est effectif depuis septembre dernier et se prolongera jusqu'en janvier 2017.

Comme l'explique Raymond-Robert Tremblay, il ne s'agit pas de calquer en Bolivie le programme du Cégep de Trois-Rivières. «On adapte selon leurs réalités. On fait preuve d'une adaptation créative! On transfère notre expertise sans créer de liens de dépendance par la suite, contrairement à d'autres organisations», précise le directeur qui arrive d'un séjour en Côte d'Ivoire, où le Cégep collabore à l'implantation de quatre programmes de formation professionnelle dans un lycée d'Odienné.

Ce mois-ci, le Cégep a aussi mis en branle un partenariat avec l'Institut d'éducation supérieure technique d'Olmos au Pérou pour la révision et l'amélioration d'un programme de mécanique de production.

L'essor de l'industrie agroalimentaire dans cette région alimente le besoin de techniciens qualifiés pour manoeuvrer et assurer l'entretien d'installations automatisées. Les départements de génie mécanique, de génie électronique et de mécanique du bâtiment seront impliqués dans le projet.

Les partenaires trifluviens proposeront aux Péruviens une formation technique sur les équipements les plus récents utilisés en entreprise, et recommanderont des appareils pour garnir les laboratoires de l'institut.

Ces deux partenariats sont rendus possibles par le programme de l'Éducation pour l'emploi géré par Collèges et instituts Canada et financé par le gouvernement du Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer