Les demandes à Moisson Mauricie en hausse de 9,4 %

Les demandes à Moisson Mauricie sont en hausse... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Les demandes à Moisson Mauricie sont en hausse de 9,4 %.

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

Les demandes d'aide alimentaire ont augmenté de 9,4 % auprès de Moisson Mauricie-Centre-du-Québec depuis le début de 2014, une situation qui attriste Jean-Guy Doucet, mais qui ne le surprend guère.

Les Banques alimentaires du Canada ont publié mardi les résultats de Bilan-Faim 2014, une étude qui traite du volume de demandes d'aide alimentaire à la grandeur du pays. Avec plus de 1,6 million de demandes notées à l'échelle québécoise chaque mois, les données sont en hausse, à l'instar du portrait régional.

«On s'attendait à une hausse des demandes en raison de la conjoncture économique, reconnaît M. Doucet, le président du conseil d'administration de Moisson Mauricie-Centre-du-Québec. On voit le résultat sur le terrain à la suite des fermetures d'usines, avec les prévisions économiques qui sont faibles pour la région.»

Le ralentissement économique peut aussi se traduire par la réduction du nombre d'heures travaillées, ajoute M. Doucet.

«On voit des gens qui ne travaillent plus 35 ou 40 heures par semaine, mais 25 heures. On voit des gens qui se retrouvent au chômage avec 55 % de leur salaire. S'il arrive le moindre imprévu, ces gens n'arrivent plus.»

Quelque 16 123 demandes d'aide alimentaire sont reçues chaque mois par Moisson Mauricie-Centre-du-Québec depuis un an. Cette donnée s'élevait à 14 740 demandes l'an dernier. Sur l'ensemble des bénéficiaires, 33 % sont des enfants. Cette proportion était de 30 % il y a quelques mois à peine.

«Il y a aussi l'augmentation des prix de la nourriture. Les gens paient leur logement, ils arrivent à la fin du mois et ils n'ont plus rien pour nourrir leurs enfants», constate le président du conseil d'administration.

Moisson Mauricie-Centre-du-Québec réussit à nourrir toutes les personnes qui font des demandes d'aide alimentaire. Sauf que plus les demandes sont nombreuses, plus modestes sont les paniers de denrées.

Voilà pourquoi Moisson Mauricie-Centre-du-Québec rappelle l'importance de la participation du public à ses campagnes de collecte de denrées, notamment à la grande collecte du mois de décembre qui sera de retour. L'organisme nouvellement installé sur la rue Laviolette tiendra une journée portes ouvertes le samedi 13 décembre.

Les visiteurs auront ainsi l'occasion de voir ce que fait Moisson Mauricie-Centre-du-Québec et comment l'organisme travaille pour maximiser toutes les denrées qui sont traitées chaque année.

Plus de 840 000 personnes aidées au Canada

Les données du Bilan-Faim 2014 indiquent que les banques alimentaires fournissent mensuellement des denrées à 841 000 personnes à l'échelle canadienne. C'est une augmentation de 25 %, soit 170 000 personnes supplémentaires, depuis le début de la crise économique de 2008.

La même étude indique que chaque mois, 90 000 Canadiens sont forcés de recourir aux banques alimentaires pour une première fois. Les enfants représentent 37 % de la clientèle des banques alimentaires.

L'investissement dans des logements à prix modique, la mise en place de mesures de soutien plus efficaces pour les familles à faible revenu qui ont des enfants et l'augmentation du niveau de compétences des Canadiens en lien avec les besoins du marché du travail font partie des recommandations incluses dans cette étude.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer