Le miracle n'a pas eu lieu pour les Diablos

Martin Croteau... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Martin Croteau

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Les Diablos espéraient bien causer une énorme surprise, samedi soir, en première ronde des éliminatoires de la divison 2 du football collégial québécois. Le miracle ne s'est jamais concrétisé. Le Phénix d'André-Grasset a aisément disposé des Trifluviens par la marque de 41-7.

Amputés par les nombreuses blessures à des joueurs clés, les Diablos savaient qu'ils devraient tenter le tout pour le tout pour vaincre l'équipe qui a terminé la saison au deuxième rang du classement. C'est ce qu'ils ont fait en y allant d'un botté court dès le premier jeu. Une tactique qui a fonctionné, plaçant les hommes de Martin Croteau en position pour menacer dès le lancement de la partie.

«Nous avons mis un doute dans leur tête. Dès le jeu suivant, nous y sommes allés pour la longue passe, mais elle a seulement touché les doigts du receveur», a expliqué l'entraîneur.

Incapables de progresser sur le terrain, les Diablos ont dégagé le ballon. Dès la séquence suivante, les locaux ont inscrit leur premier touché de la rencontre en parcourant le terrain. Un premier de plusieurs majeurs, si bien qu'à la demie, le pointage était déjà de 25-0 en faveur des Montréalais.

«Nous avons terminé le match dans le négatif pour ce qui est du jeu au sol. Nous sommes devenus prévisibles.»

Les visiteurs se devaient de rebondir au troisième quart en s'inscrivant à la marque. C'est toutefois le contraire qui s'est produit. Le quart-arrière Jérémie Guilbert a lancé une interception qui a été retournée pour un touché. Il n'y avait plus rien à faire.

«Ce n'est pas plus de sa faute que de celle du receveur. C'est une mauvaise lecture. À 32-0, ç'a coupé le reste de nos envies», a avoué Croteau.

Le seul touché des Trifluviens a été réussi en fin de partie, sur une passe de Guilbert à Anthony Laliberté.

La fin de saison des Diablos peut aisément être qualifiée de catastrophique. Le fait que plusieurs joueurs clés se sont retrouvés à l'infirmerie à temps plein peut expliquer une partie des déboires des Rouges, qui ont perdu leurs six dernières rencontres. Mais il ne faut pas oublier non plus que les Trifluviens ont quelques fois manqué d'intensité, cédant rapidement lorsqu'ils voyaient l'adversaire s'inscrire rapidement à la marque.

Croteau espère maintenant que le temps de jeu supplémentaire obtenu par plusieurs jeunes en l'absence de ses vétérans paiera des dividendes la saison prochaine.

«Ce n'est pas que les joueurs qui ont pris la place n'étaient pas bons, mais ils n'étaient pas nécessairement prêts. Ils ont pris la relève sauf qu'ils n'ont pas eu le succès escompté. Ça peut expliquer les résultats des dernières semaines. Mais ils ont fait du millage et il faudra bâtir là-dessus, tout en améliorant notre profondeur. Je pense que nous avons un excellent potentiel à plusieurs positions clés», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer