La 20e saison du Marché Godefroy bat des records

Le directeur général du Marché Godefroy, Steve Gauthier,... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le directeur général du Marché Godefroy, Steve Gauthier, avec à ses côtés Pierre Duplessis, propriétaire de la ferme Pierre Duplessis à Bécancour.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Bécancour) Le Marché Godefroy est un incontournable du paysage agroalimentaire de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Situé au pied du pont Laviolette, le marché accueille chaque week-end près de 3500 clients. La 20e saison qui s'est terminée dimanche aura été celle de tous les records.

«Nous avons eu un record de présence de marchands, nous sommes maintenant rendus à 34, et nous avons lors du week-end de la fête du Travail un record de tous les temps avec 7100 visiteurs», lance d'emblée le directeur général du Marché Godefroy, Steve Gauthier.

La 20e saison aura accueilli un peu plus de 90 000 clients, un succès notamment dû, estime la direction du marché, à l'offre de service diversifiée. Depuis deux ans, des modules de jeux ont été installés dans le parc adjacent au marché, un chef en résidence anime des ateliers culinaires retransmis sur des téléviseurs et un chansonnier met un peu de gaieté. «Les gens viennent maintenant plus longtemps au marché et nous avons rajeuni notre clientèle. Il y a plus de jeunes familles», précise M. Gauthier.

«Le Marché Godefroy est maintenant reconnu au Québec comme un modèle à suivre. Nous sommes indépendants, nous ne dépendons pas de subventions du gouvernement pour faire fonctionner le marché et nous sommes en très bonne santé financière», ajoute son directeur général. «Nous sommes chanceux, ce n'est pas le cas de tous les marchés.»

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, avoue fréquenter le Marché Godefroy «chaque semaine». Il précise, pour avoir collaboré à la création de l'endroit, que le Marché Godefroy répondait à un besoin des producteurs agroalimentaires de la région. «Le Centre-du-Québec est une terre nourricière. Les producteurs avaient besoin d'une vitrine», note-t-il après avoir acheté une belle sélection de légumes.

Des bons produits de la terre, la Ferme des Ormes de Pierreville en offre depuis les débuts du Marché Godefroy. Cette entreprise familiale offre une grande variété de fruits et légumes. Une des copropriétaires de l'entreprise, Josée Lanoie, dresse un bilan très positif de la 20e saison. «Nous venons de vivre une très belle saison et les récoltes ont été très bonnes.»

Il n'y a pas que des produits alimentaires au Marché Godrefroy. Certaines entreprises, comme Cocher Capella, une savonnerie artisanale qui offre des produits de cosmétiques à partir de lait de chèvre et de fleurs de la ferme, sont aussi très achalandées. «Je n'ai pas encore eu le temps de m'asseoir aujourd'hui», soulignait samedi midi la propriétaire de l'entreprise, Christine Raymond, qui précise que la clientèle du Marché Godefroy est souvent à la recherche de produits de «haute qualité».

Le Marché Godefroy ouvrira à nouveau ses portes à l'occasion du marché de Noël, le temps de quelques fins de semaine en décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer