André «Moose» Dupont s'est fait voler une bague de la Coupe Stanley

Double vainqueur de la Coupe Stanley, l'ex-défenseur de la Ligue nationale de... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Double vainqueur de la Coupe Stanley, l'ex-défenseur de la Ligue nationale de hockey André «Moose» Dupont s'est fait dérober l'un des plus précieux souvenirs de sa carrière, jeudi, quand il a été victime d'un cambriolage à sa résidence de Trois-Rivières. En plus de nombreux bijoux appartenant à sa femme, la bague de sa première conquête de la Coupe Stanley en 1974, avec les Flyers de Philadelphie, a disparu.

Voici la bague qui a été dérobée.... - image 1.0

Agrandir

Voici la bague qui a été dérobée.

«C'est frustrant et enrageant», a laissé tomber le Trifluvien de 65 ans lorsque joint par Le Nouvelliste.

Partis à Montréal jeudi, Dupont et sa femme ont eu la triste surprise de constater à leur retour que leur porte d'entrée avait été défoncée en leur absence. Une fois à l'intérieur de leur domicile, ils ont remarqué que plusieurs objets avaient été volés. Outre la bague soulignant la conquête de la Coupe Stanley de 1974, deux petites répliques de la bague de la Coupe Stanley appartenant à sa femme ont aussi été volées en plus de bijoux.

L'ex-défenseur des Broad Street Bullies a rapidement contacté la Sécurité publique de Trois-Rivières qui a ouvert une enquête.

Pour Dupont, ce vol est particulièrement frustrant en raison de la valeur historique de l'objet qui a été dérobé. «La bague de la Coupe Stanley représente tellement de souvenirs pour moi. Ce n'est pas quelque chose qui a beaucoup de valeur monétaire, mais énormément de valeur sentimentale. C'est la première coupe que j'ai gagnée. Ça représentait le début de ma belle carrière avec les Flyers de Philadelphie. C'est quelque chose qu'on ne pourra jamais remplacer», souligne-t-il.

Heureusement pour lui, ses nombreux autres souvenirs reliés à sa carrière de plus de 13 saisons dans la LNH n'ont pas été touchés puisqu'ils ne se trouvaient pas au même endroit que sa bague de 1974. Par ailleurs, à la suite de ce crime commis chez lui, André Dupont compte faire installer des caméras de sécurité à son domicile.

Le Trifluvien n'est pas le premier ex-hockeyeur de la LNH à être victime d'un vol d'une bague de la Coupe Stanley. Champions de 1986, Sergio Momesso et Steve Penney se sont eux aussi fait subtiliser leur précieux souvenir, remporté avec le Canadien de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer