François de Laval et Marie de l'Incarnation à l'honneur à Rome

Mgr Cyprien Lacroix... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Mgr Cyprien Lacroix

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Rome

Le pape François a célébré dimanche les canonisations de François de Laval et de Marie de l'Incarnation, dans le cadre de la messe d'Action de Grâce, à la basilique Saint-Pierre de Rome. La cérémonie s'est déroulée en présence d'une importante délégation québécoise dont faisait partie le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec.

En entrevue avec La Presse Canadienne après l'évènement, Mgr Lacroix s'est dit ravi de l'expérience. «C'était absolument spectaculaire. Notre délégation était proche et le pape nous a parlé, à nous. Il a eu un discours vraiment très personnalisé. Ça fait chaud au coeur, vous savez», a-t-il indiqué.

Durant la liturgie, Mgr Lacroix s'est adressé directement au Saint-Père, le remerciant au nom de tous ses concitoyens québécois pour le «grand cadeau» qu'il a fait de nommer deux nouveaux saints du Québec.

Saint François de Laval, le premier évêque de Québec, et Sainte Marie de l'Incarnation, fondatrice des Ursulines de Québec, ont tous deux été élevés au rang de saints le 3 avril dernier.

Des Ursulines du Canada, mais aussi du Japon, des Philippines et du Pérou et des prêtres du Séminaire de Québec ont également assisté à la messe de dimanche.

Le chanoine Jacques Roberge, supérieur du Séminaire, devait par ailleurs remettre au pape une copie du film François, apôtre de l'Amérique, qui relate la vie de Saint François de Laval. Le film sera diffusé sur la chaîne catholique Sel + Lumière à partir du lundi 20 octobre.

Par ailleurs, Mgr Lacroix rapporte que le pape François a appelé le peuple québécois «à ne pas oublier ses racines chrétiennes» et l'a invité à «réveiller sa flamme missionnaire», pour que le Québec retrouve sa «fécondité» en la matière.

Une mission que le cardinal accepte volontiers, malgré la faible popularité de la religion actuellement, disant justement s'inspirer de Saint François de Laval et de Sainte Marie de l'Incarnation.

«Ce sont des gens qui, intérieurement, étaient branchés sur Dieu et ça leur a donné le goût de donner leur vie. (...) Hé ben, c'est la même chose aujourd'hui. On ne vit pas dans un siècle facile, mais si on annonce l'évangile et on présente le message du Christ aux jeunes d'aujourd'hui, y'en a qui vont répondre à cet appel-là, j'en suis convaincu», a-t-il plaidé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer