Mention d'honneur pour Frédéric Dion

Frédéric Dion s'est vu décerner une mention d'honneur... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Frédéric Dion s'est vu décerner une mention d'honneur du gouverneur général du Canada.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'aventurier Frédéric Dion a reçu toute une surprise dernièrement, alors qu'il s'est vu décerner une mention d'honneur du gouverneur général du Canada pour le sauvetage de neuf skieurs russes dans les Alpes françaises en mars 2013. Une récompense qui arrive tout juste à point pour l'aventurier qui prendra très bientôt le chemin de l'Antarctique pour une aventure de près de deux mois en solitaire.

«C'est un honneur. Et juste avant mon départ en Antarctique, ça me donne confiance. En même temps, c'est comme un petit rappel pour moi-même, me disant que l'aventure peut parfois nous pousser trop loin, et qu'il faut savoir prendre des décisions éclairées. J'apporte cette pensée avec moi dans mes affaires pour ma prochaine aventure», a-t-il souligné, en entrevue au Nouvelliste.

On se souviendra qu'en mars 2013, Frédéric Dion et son ami Mathieu Pronovost avaient réussi à sauver la vie d'un groupe de neuf personnes originaires de la Russie. Alors qu'une tempête se préparait, les neuf Russes s'étaient perdus dans les Alpes, près de l'Aiguille du Midi à Chamonix. Ils n'avaient avec eux que leur équipement de ski. «Il y avait un enfant et un homme âgé dans le groupe. C'était urgent de les sortir de là. Mon ami Mathieu Pronovost m'a rejoint et nous avons réussi après trois heures d'efforts», raconte Frédéric Dion.

Un geste que l'aventurier aurait pu ne jamais poser, lui qui venait de terminer une journée de près de huit heures dans les Alpes, et qui se trouvait à la porte du refuge pour aller se reposer. «C'est bien de savoir que j'ai pu être utile, mais en même temps ça démontre que parfois, de faire le petit plus, ça fait toute la différence pour l'autre personne. Si mon geste peut en inspirer d'autres, tant mieux», lance-t-il.

À l'aventure

Frédéric Dion quittera Montréal le 29 octobre prochain en direction de l'Afrique du Sud. Par la suite, le 4 novembre, un avion le déposera à 10 km des côtes de l'Antarctique, où il entreprendra un voyage de près de deux mois en solitaire qui le mènera au centre du pôle sud. Une première mondiale réalisée par l'aventurier qui se déplacera en ski et cerf-volant à traction.

Tout son matériel est déjà parti pour l'Afrique du Sud. Les prochains jours seront consacrés à terminer la préparation du périple, une préparation évidemment physique, mais surtout mentale. «Mon plus grand défi sera sans doute l'accumulation de facteurs qui peuvent t'atteindre moralement. Le froid, la solitude, la nourriture, Mais c'est un défi pour lequel je me suis préparé depuis très longtemps», fait-il savoir, rappelant que l'endroit où il doit se rendre affiche présentement des mercures frôlant les -65 degrés.

Bien qu'il dispose de 65 jours de nourriture pour franchir les 1700 kilomètres qui séparent le coeur du pôle sud de la côte du continent, Frédéric espère pouvoir accomplir la distance en 55 jours. «Je dois me prévoir un certain temps de retour aussi, et retourner sur mes pas pour que l'avion vienne me chercher à un point plus praticable. S'il devait venir me cueillir au centre de l'Antarctique, ça me coûterait environ 210 000 $», lance-t-il en éclatant de rire.

Mardi après-midi, ce jeune père de famille était aussi occupé à enregistrer des capsules vidéo pour ses filles de 3 et 6 ans, qui pourront voir papa pendant les deux mois de l'expédition à travers ces capsules. «Elles en auront une par semaine. Je vais leur parler, leur donner mes conseils pour la semaine, leur rappeler de bien écouter maman et de se brosser les dents», rigole-t-il.

D'ici son départ, il sera possible d'entendre Frédéric Dion lors de deux conférences préparatoires qui seront données cette semaine, soit jeudi soir à Québec et vendredi soir à Montréal. Les détails sont disponibles sur son site Internet au www.fredericdion.com.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer