RGMRM: «La grève est terminée»

La grève à la Régie de gestion des... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La grève à la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie est terminée.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après plus de quatre mois de grève sur la ligne de piquetage, les cols bleus de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM) ont entériné mardi soir l'ultime entente de principe déposée sur la table de négociation et dont l'adoption avait été recommandée tant par leur syndicat que par la partie patronale.

Fort d'un vote enthousiaste de plus de 91 % en faveur de l'entente, les employés ont accepté de parapher leur retour au travail dès lundi prochain. La signature par les deux parties du document de conciliation pourrait avoir lieu mercredi, voire jeudi au plus tard.

«La grève est terminée», applaudit le président du syndicat Mario Mongrain. «Nous sommes satisfaits de l'entente. Le monde est content de reprendre le travail. Avec les avancées qu'on a eues, on est bien content de ça.»

En bout de piste, le syndicat des cols bleus estime que les points importants qui achoppaient depuis plus de quatre mois ont été gagnés. Entre autres, la protection des camions a été assurée, le quiproquo sur les tâches «mal évaluées» d'un employé a été résolu, ainsi que l'expertise en matière de récupération et de gestion des boues usées.

«La Régie nous garantit que toutes les jobs de vidange des fosses septiques vont être faites par les personnes couvertes par l'unité de négociation, donc ça protège les camionneurs qu'on a présentement. Avant d'aller en sous-traitance, la Régie devra avoir une entente avec le syndicat», se réjouit M. Mongrain.

À la RGMRM, on applaudit également la décision des cols bleus de mettre fin au conflit et de reprendre la route du travail. «C'est une excellente nouvelle qui trace la voie à la signature d'une convention collective et qui est très favorable à un retour au travail», souligne Sylvie Gamache, conseillère en communications à la RGMRM.

Même son de cloche de la part du président du conseil d'administration, René Goyette. «On est ben content. Très heureux. C'est un dossier qui n'a pas été facile, mais là on va regarder vers l'avant.»

Quant à savoir si la RGMRM rédigera un bilan post-partum pour évaluer les coûts financiers de la grève, M. Goyette n'a pas voulu s'avancer. «On n'a pas encore pensé à ça», avoue-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer