Le chantier de l'amphithéâtre arrêté pour l'hiver (vidéo)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Amphithéâtre

Actualité

Amphithéâtre

Consultez notre dossier sur le projet d'amphithéâtre de Trois-Rivières-sur-Saint-Laurent »

(Trois-Rivières) Le chantier de l'amphithéâtre de Trois-Rivières sur Saint-Laurent sera vraisemblablement arrêté durant les prochains mois pour ne reprendre qu'en mars 2014. C'est du moins la recommandation que la direction générale de la Ville de Trois-Rivières s'apprête à faire au nouveau conseil municipal, qui doit se réunir pour la toute première fois ce lundi.

On se souviendra que la Ville et son gestionnaire de chantier, le consortium Dessau-Pluritec, sont présentement en litige avec l'entreprise Groupe ADF, qui avait obtenu le contrat pour réaliser la charpente d'acier de la grande toiture.

Or, des modifications aux directives initiales données à ADF auraient entraîné des coûts et des délais supplémentaires en cours de route. Toutefois, la différence de coûts estimés par Groupe ADF et ceux estimés par la Ville est telle que les deux parties n'ont pas réussi à en arriver à un accord, incitant du même coup Groupe ADF à se retirer du chantier de la grande toiture tant que ce litige ne serait pas réglé.

Selon Yvan Toutant, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, une entente serait sur le point d'être conclue entre les parties, les discussions allant très bien et les relations étant très bonnes, indique-t-il. Mais les délais et retards causés par le règlement de ce litige laissent croire à la Ville qu'elle aurait tout avantage à cesser tous les travaux extérieurs durant la période hivernale pour ne les reprendre qu'au printemps. Car si les travaux avaient cessé sur la grande toiture, d'autres travaux continuaient de s'effectuer sur la structure, notamment du côté des bureaux administratifs.

«Nous avons convenu qu'il valait mieux faire cesser les travaux durant l'hiver, prendre le temps de régler le litige avec ADF et reprendre de plus belle le chantier en mars 2014», explique Yvan Toutant. Ce dernier soutient que ce report, s'il est accepté par le conseil municipal, n'affectera pas l'échéancier prévu des travaux, soit l'inauguration à l'automne 2014. «Quoi qu'il en soit, ce n'est pas notre priorité pour l'instant. Notre priorité est de régler le contentieux avec tous les partenaires», ajoute Yvan Toutant.

Pour sa part, le maire Yves Lévesque entend aller dans le sens de la recommandation. Cependant, selon lui, un spectacle d'ouverture pourrait avoir lieu à l'automne 2014, mais c'est davantage au printemps 2015 qu'on pourra avoir une programmation plus complète pour l'amphithéâtre.

«Ça ne nous donne absolument rien d'engager des coûts supplémentaires de 400 000 $ pour effectuer les travaux en hiver et ouvrir en juillet ou en août 2014, car la saison serait déjà trop avancée de toute façon. Effectuer des travaux l'hiver coûte beaucoup plus cher, et tout ça pour arriver à ouvrir en plein milieu, voire à la fin de la saison estivale. Ça ne donne absolument rien», croit-il.

Rappelons que ce ne serait pas la première fois que l'échéancier du projet d'amphithéâtre était revu. Au départ, lorsque le projet avait été lancé en grande pompe, le maire Lévesque avait prévu l'ouverture officielle au printemps 2013 avant de se raviser par la suite et viser l'automne 2013. Après diverses embûches, cette date a ensuite été transférée vers le printemps 2014 et il est de plus en plus probable que tout cela ne se concrétise qu'en 2015.

Appelé à réagir à cette nouvelle, le directeur général de la Corporation de l'amphithéâtre, Steve Dubé, n'a pas voulu commenter ce qui touchait la construction, étant donné que ce dossier relevait de la direction générale et du conseil municipal. Toutefois, il dit ne pas être inquiet que ce changement vienne affecter l'échéancier avec lequel il travaille présentement pour la programmation à l'amphithéâtre.

«Les informations que nous avons sont que si cette décision est prise par le conseil, ça n'affectera pas nos échéanciers. Et même si ça devait affecter, nous faisons de l'événementiel, nous sommes donc habitués de nous adapter à de nouvelles conditions et ça serait pareil dans ce cas-ci», commente Steve Dubé.

Selon Yvan Toutant, le nouveau conseil municipal pourrait être saisi de ce dossier dès la première réunion publique, ce lundi. Dans le cas où le dossier ne serait pas complètement attaché, la résolution sera présentée lors de la séance suivante, soit le lundi 2 décembre.

Avec la collaboration de Vincent Gauthier.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer