Les Aigles s'inclinent 13-7 devant 4127 spectateurs

Les joueurs des Aigles ont plié l'échine devant... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Les joueurs des Aigles ont plié l'échine devant ceux des Capitales hier soir au stade Fernand-Bédard.

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Il y avait du monde au stade Fernand-Bédard hier. Beaucoup de monde!
Plus de 4000 personnes avaient répondu à l'invitation des Aigles, un record dans l'histoire de la nouvelle franchise. Or, la première heure de jeu laissait présager une victoire sans équivoque de l'équipe locale face aux redoutables Capitales. Le scénario idéal devant une foule conquise et exprimant sa joie à un niveau de décibels encore jamais entendu cet été au stade Fernand-Bédard.

En avance 4-0 après trois manches, les Trifluviens ont, comble de malheur, terminé le party plus tôt que prévu et les Capitales ont remonté la pente pour finalement s'imposer 13-7 dans un long (et éreintant) marathon de plus de quatre heures. Une soirée à l'image de l'éprouvante semaine.

Québec avait pourtant ouvert grande la porte aux Oiseaux, à commencer par le partant Karl Gélinas. Son mauvais relais au receveur en deuxième manche a pavé la voie à deux points des Aigles, ceux de Cam Kneeland et Carlos Guzman. Jon Smith, à la suite d'une balle à double-jeu du nouveau venu Bubby Williams, faisait ensuite 3-0. Aucun point produit, mais trois points au tableau: Pierre-Luc Laforest voyait enfin ses ouailles capitaliser sur leurs chances de marquer. Mais ça n'allait pas durer...

Asif Shah a pris les choses en main du côté de Québec avec une prestation de deux simples, un circuit et un double. Ne lui manquait que le triple pour compléter le fameux carrousel, mais son apport offensif restait amplement suffisant pour ramener son club dans le droit chemin!

Actif pendant cinq manches et un tiers, le partant de Trois-Rivières Luiz Munoz a effectué 131 lancers, mais sa relève l'a abandonné de la pire des façons. David Leblanc, Nick Purdy et Rob Cooper ont accordé dix points et six buts sur balles aux Capitales, dont six en septième, forçant Pierre-Luc Laforest à vider son enclos (Sean Keeler et Nick Sarianides ont aussi été employés).

En attaque, les meilleures occasions de répliquer à cette poussée irrésistible chez les Aigles ont eu lieu en septième, quand Brett Flowers s'est amené à la plaque avec les buts remplis. Malchanceux, il s'est toutefois contraint dans un double jeu, après une belle pièce du premier but des Capitales Royce Consigli.

«La pire game que j'ai vue»

Croisé à la sortie de l'abri après le dernier retrait, le gérant Pierre-Luc Laforest digérait bien mal sa soirée. «C'est pitoyable et incompréhensible. Les gars ont une job à faire, mais ce soir, ils ne l'ont pas faite. C'est la pire game que j'ai vue, c'était un spectacle pitoyable. Honnêtement, ça faisait longtemps que j'avais vu ça.»

Parions que les connaisseurs de baseball, massés dans les gradins, partagent son avis...

Carnet de notes

Jon Dziomba a claqué deux doubles pour porter son total à trois depuis son arrivée à Trois-Rivières... Bubby Williams, lui, n'a rien cassé en attaque, mais il a épinglé Sébastien Boucher en tentative de vol au deuxième but... Le revers est allé au dossier de David Leblanc (1,1 manche, trois points) tandis que Gélinas, chancelant par moments, a mérité la victoire. Les deux équipes se retrouvent ce soir à la même heure, puis demain à 16 havant de terminer la série lundi en soirée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer