Malgré la pancarte, Lévesque reviendra

Yves Lévesque est assuré de présenter un bon... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Yves Lévesque est assuré de présenter un bon bilan de réalisations depuis la fusion des municipalités et le projet d'un «power center» au pied du pont Laviolette, un équivalant du Dix30 à Brossard, qui sera présenté avec beaucoup plus de détails en septembre, serait de nature à ajouter du vent à sa voile électorale.

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-Marc Beaudoin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Il a suffi d'une petite pancarte de maison à vendre (directement du propriétaire) plantée la veille au soir sur un parterre du secteur Trois-Rivières-Ouest, pour qu'hier matin, les hypothèses les plus folles s'envolent.

Il est vrai que cette nouvelle maison à vendre est la propriété du maire de la ville, un certain Yves Lévesque. Des malins ont tout de suite prétendu qu'avec le second paiement de taxes municipales qui sera dû dans les prochains jours, le maire a réalisé que le fardeau municipal était devenu beaucoup trop lourd à Trois-Rivières et qu'il lui fallait se rapetisser ou se réfugier ailleurs dans la région.

Mais plusieurs ont tout suite plutôt voulu conclure que s'il avait décidé de vendre la propriété familiale, c'est que sa décision était prise de ne pas solliciter un nouveau mandat à la mairie de Trois-Rivières et qu'il se préparait à quitter la ville... comme en 2001. Il faut se rappeler que dans la dernière semaine électorale de 2001, convaincu de sa défaite, Yves Lévesque n'avait pas attendu les résultats du scrutin et vendu cette maison. Mais à sa grande surprise, en raison d'un syndrome qu'on avait appelé ABC (Anybody but Croteau), un grand déplacement de votes s'était opéré dans cette même dernière semaine électorale en sa faveur.

Il avait été contraint à renégocier le rachat de sa maison avec son nouvel acquéreur.

Ce n'est pas la première fois qu'une affiche de vente est installée devant sa propriété. Cette fois, elle n'y sera restée que moins de vingt-quatre heures puisque hier soir déjà, elle avait été enlevée. Mais dans le contexte électoral actuel, alors qu'il laisse toujours planer des doutes sur ses intentions, même si la lutte à la mairie est déjà engagée, on comprend que beaucoup de monde était prêt à célébrer la fête de son départ. D'autant que jeudi soir, lui qui aime tant les bains de foule, il s'était désisté à la dernière minute du discours qu'il devait prononcer au FestiVoix pour souligner l'anniversaire de fondation de Trois-Rivières. Peut-être parce qu'il était occupé à planter la pancarte. C'est la conseillère du district de Rigaud, Ginette Bellemare qui l'a remplacé au pied levé. Ce n'est pourtant pas dans les habitudes d'Yves Lévesque de ne pas profiter d'une tel contact direct avec les citoyens et de ne pas sauter sur l'occasion de distribuer 10 000 poignées de main. Même si en campagne électorale, les esprits peuvent s'échauffer, qu'émerge d'une partie de l'assistance, autre chose que des acclamations et que des mains se croisent dans le dos pour ne pas être serrées. Faut affronter, ce qu'il sait faire.

Ajoutez à cela qu'il était aussi question d'une offre qui lui a été faite d'animer une tribune téléphonique à la station radiophonique 106,9, et la machine à rumeurs sur son retrait de la vie politique ne pouvait que s'emballer.

Si tant est qu'une petite euphorie ait pu s'emparer de ses adversaires, elle n'aura pas duré. Yves Lévesque sera à nouveau candidat à l'élection de novembre. Même s'il ne l'a pas confirmé, sa réflexion est terminée. Mais il faudra attendre quelques semaines encore pour qu'il en fasse l'annonce officielle, quelque part en août. N'empêche qu'après un discours qui aurait pu en être un de lancement de campagne électorale, lors de la signature hier matin de la convention collective des cols bleus, en prenant l'air sur un petit balcon de l'hôtel de ville, Yves Lévesque s'est un peu trahi en avouant que s'il y avait eu «un candidat valable», il se serait retiré. Une opinion peu gentille à l'égard des candidatures déjà annoncées, mais qui reflète l'analyse qu'il fait qu'à la faveur d'un vote qui va se disperser, il va demeurer le préféré des Trifluviens.

Il est assuré de présenter un bon bilan de réalisations depuis la fusion des municipalités et le projet d'un «power center» au pied du pont Laviolette, un équivalant du Dix30 à Brossard, qui sera présenté avec beaucoup plus de détails en septembre, serait de nature à ajouter du vent à sa voile électorale. C'est un projet d'investissements de 800 millions $, deux fois l'importance de ceux projetés à Trois-Rivières sur Saint-Laurent.

C'est vrai qu'il a reçu l'offre de tenir un micro. «J'ai reçu beaucoup de propositions de toutes sortes», se contente-t-il de dire en riant. Il déclinera celle du 106,9. Il ne fera donc pas de lui un Rob Ford, le contesté maire de Toronto qui a son émission radiophonique hebdomadaire. Celui-ci y tient des commentaires populistes et laisse filtrer les appels louangeurs à son endroit, venant parfois du personnel de son bureau. En année électorale, ce serait quand même risqué de la part d'Yves Lévesque d'animer une émission où il y a échange direct avec les auditeurs. Il y aurait forcément un détournement sur lui des interventions du public, ce qui ne serait pas toujours joli à entendre, et non en réplique aux commentaires qu'il pourrait apporter sur l'actualité en général. Les échanges pourraient être un peu trop sanguins. Quant à la vente de sa propriété, c'est un test de marché, qui s'explique simplement parce que les enfants ont vieilli et que la maison commence à se faire un peu trop grande. Où s'en irait-il s'il la vend? Il ne le dira pas. Mais on peut dire qu'il a déjà reluqué un appartement de Trois-Rivières sur Saint-Laurent, quelque chose comme au 4e ou au 5e étage, à une hauteur où les prix restent moyens (tout étant relatif), mais suffisamment élevée pour avoir, en plus de la rivière et du fleuve, une vue sur la ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer