Le Fonds de solidarité de la FTQ dénonce l'abolition du crédit d'impôt fédéral

La conférence de presse du Fonds de solidarité... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

La conférence de presse du Fonds de solidarité de la FTQ a réuni Pierre Dallaire, directeur général de l'usine Kruger Wayagamack, Gaétan Morin, premier vice-président au développement corporatif et investissements du Fonds, Isabelle Martin, chef de la direction de GDG Environnement, et Jean-Guy Paré, président du CLD de Nicolet-Bécancour.

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) «La Wayagamack produisait du papier annuaire. Avec l'investissement, on a changé de créneau et on a sauvé 350 emplois.»

Patrick Grégoire est le président de Nouvel Horizon.... (Photo: Stéphane Lessard) - image 1.0

Agrandir

Patrick Grégoire est le président de Nouvel Horizon.

Photo: Stéphane Lessard

Pierre Dallaire, directeur général de l'usine Kruger Wayagamack, ne fait pas de cachette quant au rôle essentiel joué par le Fonds de solidarité de la FTQ en 2001 lorsqu'est venu le temps de moderniser l'usine.

C'est ce qu'il a raconté jeudi lors d'une conférence de presse organisée par le Fonds de solidarité. Dans le cadre d'une grande tournée québécoise, la FTQ va mobiliser les entreprises du Québec pour démontrer l'importance du fonds dans leur démarrage et leur développement. La démarche vise à inciter le gouvernement Harper à revenir sur sa décision d'abolir le crédit d'impôt sur les cotisations aux fonds de travailleurs.

«L'annonce du gouvernement fédéral nous a choqués, déçus et mobilisés. Depuis 30 ans, le Fonds a joué un grand rôle pour stimuler l'épargne des Québécois. Et dans un contexte où le secteur manufacturier est grandement menacé, où les investissements sont en chute libre, c'est important de fournir du capital pour que les entreprises poursuivent leur croissance», déclare Gaétan Morin, premier vice-président au développement corporatif et investissements du Fonds de solidarité de la FTQ.

L'impact économique du Fonds depuis sa fondation en 1983 a des répercussions tangibles en Mauricie et au Centre-du-Québec. Quelque 260 millions de dollars ont été investis auprès de 420 entreprises. Ce soutien a aidé à créer ou à maintenir 19 000 emplois.

C'est d'ailleurs le cas de l'entreprise Nouvel Horizon. Il y a près de deux ans, Patrick Grégoire et Pierre Trottier ont acheté cette compagnie trifluvienne et le fonds a été un solide partenaire.

«C'est ça qui a permis de faire la transaction. Dans tout le montage financier, le Fonds a été un joueur important, et pas seulement au point de vue financier. Le Fonds a aussi joué un rôle de conseiller. Si on n'avait pas eu le Fonds, on aurait dû avoir un autre investisseur externe et je ne suis pas sûr qu'on l'aurait trouvé», raconte Patrick Grégoire, qui tenait à ce que cette manufacture de portes et fenêtres demeure dans la région afin de conserver la soixantaine de travailleurs.

GDG Environnement est un autre exemple de transfert d'entreprise qui a profité des investissements du Fonds de solidarité. Selon Isabelle Martin, chef de la direction de cette compagnie spécialisée dans le contrôle biologique des insectes piqueurs, peu d'institutions financières étaient chaudes à investir dans ce projet de relève entrepreneuriale.

«On a 25 employés permanents et plus de 200 travailleurs saisonniers. On engage des employés locaux le plus possible. Et on est en croissance stable chaque année», raconte Mme Martin, qui demande au ministre Flaherty de revenir sur sa décision.

Gaétan Morin précise que la décision du gouvernement conservateur ne change en rien à la façon de procéder du Fonds en ce qui a trait au rachat des cotisations. Toutefois, on peut s'attendre à ce que l'élimination du crédit d'impôt de 15 % d'ici 2017 ait des répercussions sur le volet investissement, car on peut penser qu'il y ait moins d'actionnaires.

Trois-Rivières était la première ville de la tournée du Fonds de solidarité de la FTQ. Les autres arrêts se feront à Québec, à Gatineau, à Saguenay, à Rimouski, à Sherbrooke et à Val-d'Or.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer