Église Saint-Philippe: la Ville à bout de patience

L'église Saint-Philippe.... (Photo: François Gervais)

Agrandir

L'église Saint-Philippe.

Photo: François Gervais

Partager

Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Comme personne n'a payé les taxes dues pour l'église Saint-Philippe depuis près de trois ans, la Ville de Trois-Rivières envisage sérieusement de procéder à une vente pour taxes et à faire démolir elle-même l'église désaffectée.

«Je peux vous dire qu'en date de vendredi dernier, ils (Excavations Ovila Despins) étaient rendus à 22 266,63 $, confie Yvan Toutant, des communications à la Ville de Trois-Rivières. En fait, le dernier paiement remonte à juillet 2010.»

Le porte-parole de la Ville ajoute que la firme Anpro Démolition de Michel Proulx, une compagnie spécialisée dans la démolition d'énormes structures et de décontamination de terrains, n'est pas encore entrée officiellement dans ce dossier, manifestement parce que la question des taxes n'est pas réglée.

«Ce qu'il faut comprendre dans ce dossier, c'est que là on va entrer dans la troisième année de non-paiement et que ça pourrait aller jusqu'à une vente pour taxes, même si ce n'est pas vers ça qu'on veut se diriger. En plus, le permis de démolition émis pour l'église n'est plus valide, car ça fait plus d'un an qu'il a été accordé. Il faut tout reprendre le processus de A à Z pour suivre la loi. Même chose avec la CSST, j'imagine. On travaille là-dessus, toujours avec Olymbec (qui doit construire un immeuble sur le terrain, une fois l'église démolie) et avec Denis Despins.»

M. Toutant avoue que la Ville a perdu confiance en M. Despins et qu'elle ne comprend pas qu'un dossier de cette importance, plus d'un million $, soit stoppé pour un montant de 20 000 $.

Plusieurs scénarios ont été avancés par le passé, dont le partage du paiement des taxes par les parties en cause, mais sans connaître de dénouement. «Il y a un chaînon manquant dans cette histoire, illustre M. Toutant. Au printemps, nous on veut que cette église-là soit démolie. Alors, se retrouvera-t-on dans l'obligation de procéder de la même façon que lors de la démolition de la maison de la rue Montcalm, où il y avait de l'amiante? On était allés devant un juge et on avait fait valoir notre point que cet édifice était dangereux. S'il faut se rendre là, c'est une des solutions. On préfère que cela se fasse dans les normes, mais en même temps, il faut que ça avance. Le printemps, c'est la date limite. On vendra tout ça pour le prix des taxes et du montant de la démolition s'il le faut. On en est là.»

De son côté, Denis Despins soutient que le dossier est toujours entre les mains d'Anpro Démolition et qu'il suit son cours. «Ça n'a pas avancé, mais ça n'a pas reculé non plus, surtout à cause de la température», soutient-il.

Toutefois, Michel Proulx, directeur de la compagnie, donne une version très différente de la situation et soutient qu'il n'est pas question qu'il paie les taxes pour un immeuble nettement surévalué, à son avis. Il ajoute qu'il y a longtemps que la Ville aurait dû régler ce dossier au lieu de songer à une vente pour taxes dont les contribuables feront les frais. «C'est sûr que moi, je n'assumerai pas les taxes, parce que je n'y tiens pas plus que ça à ce job. De toutes façons, il manque 150 000 $ pour le faire. Personne ne va le faire à ce prix. Si la Ville la saisit, (l'église) ça va lui coûter 400 000 $ pour la démolir. Il va lui en manquer. La balle est dans son camp ou dans celui d'Olymbec.»

De ce côté, Marc Laliberté soutient que son groupe est toujours en réflexion et que le paiement des taxes n'est qu'une des options envisagées. «Aucune décision n'est prise dans ce dossier-là. On va voir. Le plus facile serait que Despins honore ses engagements. À défaut, c'est de voir comment démêler tout ça pour que ça ait du bon sens», a commenté le porte-parole d'Olymbec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer