Colisée: des devoirs à refaire pour séduire le PQ

Les promoteurs du Complexe sportif Alphonse-Desjardins vont devoir...

Agrandir

Les promoteurs du Complexe sportif Alphonse-Desjardins vont devoir refaire l'exercice qu'ils avaient fait avec le précédent gouvernement pour convaincre le PQ de l'importance de leur projet.

Partager

(Trois-Rivières) Les dirigeants du Complexe sportif Alphonse-Desjardins, la Commission scolaire du Chemin-du-Roy et la Ville de Trois-Rivières devront vraisemblablement répéter leur présentation du projet de colisée multifonctionnel aux nouveaux représentants du gouvernement québécois.

Noëlla Champagne maintient sa position au sujet des... (Photo: François Gervais) - image 1.0

Agrandir

Noëlla Champagne maintient sa position au sujet des propos de son collègue Yves-François Blanchet.

Photo: François Gervais

C'est du moins ce qu'a fait valoir la députée de Champlain, Noëlla Champagne, lundi lorsqu'elle a été pressée de questions sur les propos que son collègue Yves-François Blanchet a tenus la semaine dernière en entrevue au Nouvelliste. M. Blanchet devait d'ailleurs assister à une conférence de presse à Trois-Rivières, lundi matin, mais il n'a pu se présenter en raison d'un conflit d'horaires, cédant ainsi sa place à Mme Champagne.

À la fin de la semaine dernière, le ministre responsable de la Mauricie et du Centre-du-Québec avait déclaré qu'il ne pouvait garantir les crédits budgétaires prévus pour la construction d'une telle infrastructure, pourtant annoncés en mai dernier par le gouvernement libéral.

Quelques jours après avoir digéré cette sortie publique de travers, la députée de Champlain peut comprendre que son collègue manifeste certaines craintes. Elle-même persuadé de la nécessité de construire un nouvel aréna dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, elle lui suggère donc de venir rencontrer les promoteurs du dossier.

«Sa question est: a-t-on vraiment besoin de ça? La réponse pour moi, c'est oui, de façon incontournable, lance Mme Champagne. S'il faut retourner à nos devoirs, les organismes en place vont refaire l'exercice qu'ils ont fait avec le précédent gouvernement alors que les questions avaient été posées et les réponses avaient été données. On va reprendre le débat, mais pas depuis le point de départ. La balle est dans le camp des gens de la Commission scolaire et du CSAD.»

Selon Noëlla Champagne, aucune date n'a toutefois été fixée pour l'instant pour cette éventuelle rencontre.

En mai dernier, le ministre libéral Laurent Lessard avait confirmé la participation financière du gouvernement provincial dans la construction de ce nouvel aréna, jusqu'à concurrence de 26,8 millions $.

Quelques semaines auparavant les responsables du projet avaient fait la démonstration de

l'importance d'un tel investissement pour la ville de Trois-Rivières.

Position maintenue

Par ailleurs, la députée de Champlain est toujours d'avis que le ministre Blanchet aurait d'abord dû faire part de ses inquiétudes aux responsables du projet plutôt que de les étaler sur la place publique.

«Ce qui a été dit a été dit. Je ne défais jamais ce que je dis. Mais il aurait été important de rencontrer les partenaires avec tous les doutes qu'il a dans la tête. Avoir des interrogations, c'est légitime. Mais avant de manifester des inquiétudes publiquement, il faut aller à la source», souligne-t-elle, tout en maintenant ses commentaires cinglants de la semaine dernière.

Au lendemain de la sortie du ministre Blanchet, elle avait été piquée au vif. Mme Champagne avait d'ailleurs invité son collègue et ministre responsable de la région à revenir d'urgence s'expliquer auprès des gens concernés par ses propos.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer