L'apogée polaire prévue aujourd'hui

Même si le mercure a atteint -34°C à... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Même si le mercure a atteint -34°C à Trois-Rivières, des adeptes de plein air courageux ont tout de même décidé de braver le froid, en bordure du fleuve Saint-Laurent, sur la patinoire du parc portuaire, hier.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

(Trois-Rivières) Les fervents de canicule devront prendre leur mal en patience puisque le temps glacial qui balaye la région depuis le début de la semaine devrait se poursuivre pour encore six jours et connaîtra son apogée aujourd'hui alors que le mercure se promènera entre -30°C et -40°C avec le refroidissement éolien.

Sans être exceptionnel, ce phénomène météorologique survient très peu souvent, environ une fois à chaque six ans, selon Environnement Canada. Le retour aux normales saisonnières (-7°C le jour et -19°C la nuit) est prévu mardi prochain. «C'est une vague de froid assez longue. On ne connaît pas de telles conditions à chaque année», en convient André Cantin, météorologue chez Environnement Canada.

Hier, aucune marque de froid n'a toutefois été fracassée en Mauricie et au Centre-du-Québec mais les températures enregistrées étaient tout près des records. Du côté de La Tuque, le mercure a baissé jusqu'à -35°C en matinée, atteignant même -40°C en prenant en considération le refroidissement éolien. La journée la plus froide ressentie un 22 janvier en Haute-Mauricie a eu lieu en 1991 alors que la température était de -38°C (avant refroidissement éolien).

Du côté de Trois-Rivières, la matinée a aussi été particulièrement glaciale avec une température ressentie de -34°C. «La vague de froid devrait culminer avec la journée de mercredi (aujourd'hui) qui devrait être de deux à trois degrés plus froide que celle de mardi (hier). Il devrait notamment y avoir de bonnes rafales de vent, jusqu'à 40 km/h», note M. Cantin.

Même si cette vague de froid doit encore se poursuivre jusqu'à lundi prochain, elle ne sera pas aussi intense au cours des jours suivants alors que les températures flirteront davantage avec la barre des -20°C plutôt que celle des -30°C.

Par ailleurs, comme le climat frigorifiant s'étendra sur une longue période, Hydro-Québec demande la collaboration de la population pour réduire sa consommation d'électricité pendant les heures de pointe, soit aujourd'hui de 7 h à 9 h et 16 h à 20 h ainsi que demain de 7 h à 9 h. La société d'État, qui s'attend à enregistrer une pointe record de consommation, recommande notamment de réduire légèrement le chauffage, surtout dans les pièces inoccupées, tout en limitant l'utilisation d'eau chaude et des électroménagers.

Urgences achalandées

D'autre part, avec des températures aussi sibériennes, les urgences de la région sont très achalandées. Au Centre hospitalier régional de Trois-Rivières, quelque 70 civières étaient occupées à un certain moment en après-midi, dépassant considérablement la limite fonctionnelle de 45.

Selon la direction des communications, la situation a beaucoup fluctué pendant la journée. Déjà, en fin d'après-midi, le nombre de civières était revenu à environ cinquante. Également, pendant ce temps, une dizaine de patients se trouvaient à l'urgence depuis plus de 48 heures tandis qu'une quinzaine étaient en attente d'hospitalisation au CHRTR. Du côté de Shawinigan, l'urgence n'a pas été épargnée non plus alors qu'une douzaine de civières supplémentaires se sont ajoutées aux 19 fonctionnelles, cinq personnes attendaient depuis plus de 48 heures et six étaient en attente d'hospitalisation.

Les salles d'urgence ont toutefois été moins occupées du côté de Christ-Roi (Nicolet), Cloutier-du-Rivage (Trois-Rivières) et dans les CSSS de Maskinongé et du Haut-Saint-Maurice.

Par ailleurs, la Direction de santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec tient à rappeler les consignes de base à la population pour affronter une telle vague de froid, notamment en évitant de mouiller ses vêtements, porter des mitaines plutôt que des gants et maintenir un niveau d'exercice régulier comme la marche, sans toutefois transpirer.

En cas d'engelure ou d'hypothermie, on recommande de contacter la ligne Info-Santé 811.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer