«On va le finir ton jogging mon chum»

Des centaines de personnes ont couru à la... (PHOTO: ÉMILIE O'CONNOR)

Agrandir

Des centaines de personnes ont couru à la mémoire de Pierrik Houle, dimanche après-midi.

PHOTO: ÉMILIE O'CONNOR

Partager

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(Sainte-Perpétue) Des centaines de personnes ont fait preuve de solidarité, dimanche après-midi dans la petite localité de Sainte-Perpétue. Ils ont pris part à la course organisée à la mémoire de Pierrik Houle pour sensibiliser la population aux enjeux de l'alcool au volant.

«On va le finir ton jogging mon chum.» C'est sur les paroles de son ami Samuel Perreault-Magny que les marcheurs et coureurs venus d'un peu partout se sont lancés sur le petit parcours qui reproduisait la boucle favorite de la victime. Les nombreux participants, qui ont bravé les forts vents et le froid glacial, se sont arrêtés pour une minute de silence devant l'endroit où le jeune, un passionné de sport qui étudiait pour devenir policier, a été happé mortellement le 21 décembre. Une croix à l'effigie de Pierrik y était d'ailleurs installée et décorée par de nombreux objets représentant le disparu.

«Vous connaissez les circonstances qui nous réunissent aujourd'hui. Un drame épouvantable nous a laissés dans la tristesse et dans le deuil. Pour cheminer dans notre deuil, nous avons pensé lui offrir un dernier hommage, celui de finir la course qu'il avait entrepris le 21 décembre.[...] Notre champion finira sa course aujourd'hui, entouré de sa famille, de ses amis et de tous les gens sensibles à cette cause. Ensuite, nous le laisserons partir seul afin qu'il continue sa route vers les cieux», a lancé Mélanie Vincent, la cousine de Pierrick Houle.

Hugo Houle, le frère de Pierrick a également avoué, avant le départ des coureurs réunis, que le rassemblement allait permettre à tout le monde de faire un pas en avant et que Pierrik serait probablement extrêmement fier de voir toutes ces personnes rassemblées pour lui et pour la cause.

«Ça fait vraiment chaud au coeur que les gens se déplacent même si les conditions ne sont pas super adéquates. On sensibilise les gens parce qu'on ne veut pas qu'ils perdent un être cher, c'est extrêmement douloureux. Il faut y penser. On pense que ça arrive juste aux autres... Aujourd'hui je suis ici et c'est de mon frère dont il s'agit», souligne-t-il.

«À moi seul, je ne peux rien changer à l'alcool au volant, je suis le premier à le dire. On ne pourra jamais arrêter le fléau à 100 %, mais il reste que si je prends mes responsabilités, peu importe où je suis, face à l'alcool au volant, et que chacune des personnes ici le fait, c'est déjà un bon début», a-t-il ajouté.

Dans le peloton qui s'est élancé en début d'après-midi figurait Sandra et sa famille qui ont bravé la neige pour participer au rassemblement. «Mon fils est en sport-études vélo, on fait souvent du sport en famille, notamment du vélo et de la course. On connaissait Pierrik par l'entremise d'Hugo et la cause de l'alcool au volant évidemment, ça nous touche», souligne la dame de Drummondville.

Pour d'autres, il s'agissait d'un geste purement symbolique. «C'est notre façon à nous de soutenir une famille, même si on ne la connaissait pas. Il y a une solidarité entre coureurs. En même temps, je pense que c'est un occasion de sensibiliser la population sur l'importance de  respecter une certaine distance envers les coureurs et les automobilistes, mais aussi les sensibiliser à l'alcool au volant», témoigne Josée Beaulieu.

Plusieurs étudiants en technique policière étaient également sur place pour rendre hommage à un des leurs. «Je m'entraînais avec lui, c'était un bon ami, a mentionné Mathieu Lambert. C'est un dernier hommage qu'on vient lui rendre et on aimerait que le message concernant l'alcool au volant passe une fois pour toutes».

Sainte-Perpétue se mobilise

Dans son discours, Hugo Houle a tenu à mentionner l'importance de la mobilisation des gens de Sainte-Perpétue. «Ils ont travaillé fort pour qu'on soit là aujourd'hui dans d'aussi bonnes conditions. Ça me rend extrêmement fier d'être un gars de Sainte-Perpétue. Je cours un peu partout dans le monde et je n'ai pas peur de dire d'où je viens. On n'est peut-être pas beaucoup d'habitants, mais on a une force incroyable quand on se regroupe. Notre force démontre que même en petit nombre, on peut arriver à de grandes choses», a-t-il lancé.

Passer du temps en famille

Les parents de Pierrik Houle ont reçu un cadeau avant le départ de la course. «Ils vivent une période difficile, c'est important de leur permettre de passer du temps en famille, et de pouvoir aller voir Hugo lors de ses compétitions. C'est avec honneur qu'on leur remet un crédit voyage de 1400 $», a fait savoir Samuel Perreault Magny.

Les fonds recueillis au cours de la journée, notamment par les dons et la vente de chandails, seront remis à Tolérance zéro et à la fondation Katherine Beaulieu.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer