Le lock-out déjà pardonné

Les partisans du Canadien de Montréal Patrick Milot... (Photo: Audrey Tremblay)

Agrandir

Les partisans du Canadien de Montréal Patrick Milot et Patrick Davidson n'ont pas hésité à sortir les chandails pour la rencontre de samedi soir.

Photo: Audrey Tremblay

Partager

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

Le long lock-out de la LNH a certainement laissé des traces dans la mémoire des partisans, mais cela ne les a pas empêchés d'être nombreux dans les bars et restaurants de la région pour regarder le premier affrontement entre les Canadiens et les Maple leafs de Toronto. D'ailleurs, il ne fallait pas chercher bien loin, samedi soir, pour trouver les amateurs de hockey.

Pour ces derniers, le moment était très attendu et les établissements n'auront pas mis de temps à récupérer leur clientèle fidèle qui, depuis le début des négociations, avait eu le temps de se trouver de nouveaux passe-temps. «On allait voir jouer les Cataractes à Shawinigan, mais on est vraiment content que ça recommence! Maintenant, on va regarder les deux!», a lancé un fervent amateur rencontré en début de rencontre. «On a le CH tatoué sur le coeur», a-t-il ajouté.

Si pour certains le lock-out n'est plus qu'un mauvais souvenir, pour d'autres il est plus difficile de tourner la page si facilement. «On est ici pour l'ambiance, c'est samedi, il y a beaucoup de monde, mais on est un peu désintéressé, on a eu le temps de passer à autre chose durant les mois qui ont passé», a fait savoir un partisan indifférent.

Faire rouler l'économie

Déjà en milieu d'après-midi, la plupart des restaurants qui diffusaient la rencontre affichaient complet. «On était complet depuis déjà quelques jours ici. On est content que le hockey soit de retour, même si notre restaurant allait quand même très bien. Avec le hockey, les gens restent plus longtemps dans notre restaurant, l'ambiance est plus festive et ça amène des clients durant la semaine aussi», a mentionné Audrey Vadeboncoeur, gérante du restaurant Moose.

Les bars ont également été pris d'assaut par les partisans affamés de hockey. Pour les tenanciers de ces établissements, il n'y a aucun doute que le retour du hockey était attendu. «Ça change toute l'ambiance! Le monde avait tellement hâte que l'ambiance est explosive. On ne sent pas que les gens boudent la LNH, bien au contraire, on a senti un engouement extraordinaire ce soir. Quand ils ont annoncé que ça repartait, le téléphone s'est mis à sonner tout de suite», a lancé tout sourire le gérant de la Cage aux sports de Trois-Rivières, Éric Larivée.

Les Canadiens, quant à eux, ont subi la défaite 2 à 1 au Centre Bell devant leurs fidèles partisans. Ces derniers devront s'armer de patience et attendre la prochaine rencontre afin de peut-être voir la première victoire du Tricolore dans cette saison écourtée.

Aux termes de cette rencontre, certains avaient une impression de déjà vu. «On va leur donner une chance, c'était la première rencontre, mais on espère que ce ne sera pas comme la dernière saison», a mentionné un partisan déçu.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • <strong>Le  Canadien rate sa rentrée</strong>

    Sports

    Le Canadien rate sa rentrée

    Le camp d'entraînement a été court et le Canadien ressemblait à une équipe qui avait encore besoin de pratique, samedi soir, au Centre Bell.... »

  • Le flambeau n'a pas inspiré

    Hockey

    Le flambeau n'a pas inspiré

    Le Canadien s'y connaît en spectacles d'avant-match, et pour la grande première de cette saison écourtée, on avait choisi de sortir les gros canons:... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer