Vélo, trampoline et elliptique... sous l'eau

On voit Dominique Bolduc dans sa piscine sur... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

On voit Dominique Bolduc dans sa piscine sur un exerciseur elliptique avec, à ses côtés, un vélo ainsi qu'un trampoline (sous l'eau).

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Sur le même thème

Roland Paillé
Le Nouvelliste

(Nicolet) On connaît les vertus thérapeutiques de l'eau - par exemple comme environnement de réadaptation à la suite d'une intervention chirurgicale ou d'une blessure -, mais une nouvelle «vague» tend à s'imposer, soit l'entraînement physique dans l'eau avec des appareils de genre Nautilus.

Oeuvrant dans le domaine de la natation depuis une vingtaine d'années, Dominique Bolduc de Nicolet s'est dotée d'appareils tels des vélos et des exerciseurs elliptiques qui vont sous l'eau.

Selon l'enseignante, cette approche genre «Nautilus sous l'eau» origine de l'Italie; la Suisse et l'Allemagne font également partie des premiers pays à adopter cette approche. «L'Europe est très avancée dans ce domaine.

En Italie notamment, l'usage de l'eau à des fins thérapeutiques ou pour conditionnement physique, c'est un mode de vie pour les résidents de ce pays», indique-t-elle, en précisant que le vélo (sous l'eau) est apparu il y a sept ans, le trampoline, il y a quatre ans, et l'exerciseur elliptique, il y a cinq ans.

Il n'en fallait pas plus pour qu'elle explore cette avenue. «Je savais que l'aqua-spinning'' (vélo) existait, et je me cherchais un vélo pour m'entraîner», note-t-elle. Elle a donc fait l'acquisition de vélos et exerciseurs elliptiques et a reçu une formation d'une kinésiologue l'été dernier. Mme Bolduc précise être la seule a offrir l'entraînement par le vélo et l'exerciseur elliptique sous l'eau entre Montréal et Québec. Quant au trampoline, qu'elle a également acquis, elle est la première intervenante au Canada à donner des cours sur cet équipement après avoir été formée à cet effet.

Mme Bolduc allègue que cette approche reçoit de plus en plus d'appuis. «Plus ça va, des thérapeutes, ergothérapeutes ou des médecins disent aux gens d'aller vers la réadaptation dans l'eau.»

Comme elle l'explique, l'eau a des vertus qu'on ne retrouve pas à l'air libre. «On est fait à 90 % d'eau, et en milieu aquatique, l'eau rebondit sur le corps, ce qui procure un effet thérapeutique au départ. Par la suite, on a développé l'approche par l'entraînement physique dans l'eau: l'effet de l'eau sur le corps, la sensation de légèreté qu'on a dans l'eau, et on a moins l'effet de pression, de chocs, sur les articulations», décrit-elle.

Via son école de natation Mousti-gym, Dominique Bolduc offre une panoplie de cours et d'activités de groupe dans la piscine intérieure de sa demeure pour toute la famille. Elle a une formation en activité physique et en récréologie, en plus d'être sauveteur national et moniteur de natation de la Croix-Rouge.

On peut obtenir plus d'information en visitant le site www.mousti-gym.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer