Les 46 757 comptes de taxes envoyés à Trois-Rivières

En 2013, on prévoit que la taxation des... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

En 2013, on prévoit que la taxation des propriétés rapportera à la Ville 72,8% des revenus nécessaires.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

Martin Francoeur
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Ce n'est plus qu'une question d'heures ou de jours avant que les contribuables trifluviens soient en mesure de voir quel impact aura, sur leur compte de taxes, la révision de l'évaluation de leur propriété, selon le nouveau rôle déposé en septembre dernier. La Ville a mis à la poste lundi les quelque 46 757 comptes de taxes, qui généreront plus de 172 millions $.

Le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant, explique en effet que c'est lors de la réception de leur compte de taxes que les citoyens pourront voir comment se traduisent les baisses généralisées des taux de taxation.

Lors de la présentation du budget 2013, en décembre, le conseil municipal avait évidemment choisi d'abaisser sensiblement les taux de taxation compte tenu de la hausse, plus importante encore, de la plupart des évaluations foncières.

«C'est vraiment là que les gens vont voir l'impact de la variation de l'évaluation sur leur compte de taxes», explique Yvan Toutant. En modulant les taux de taxation à la baisse, le maire Yves Lévesque avait expliqué qu'environ le tiers des contribuables trifluviens allaient observer une baisse de leur compte de taxes, puisque la variation de la valeur de leur maison est inférieure à la hausse moyenne de 13,8 %.

Mais pour une majorité de contribuables, l'augmentation de la valeur de leur propriété au rôle triennal entraînera inévitablement une hausse des taxes, même si la Ville a ajusté les taux à la baisse.

En 2013, on prévoit que la taxation des propriétés rapportera à la Ville 72,8 % des revenus nécessaires, soit 172 167 000 $ sur les 236,5 millions $ inscrits au budget. Les 64 autres millions de dollars proviennent des paiements tenant lieu de taxes, des services rendus, des revenus d'amendes, droits et intérêts, des transferts, du financement à long terme et des affectations de différents fonds.

La taxation des immeubles gouvernementaux comme les écoles et les établissements de santé, principalement, entre dans la catégorie des paiements tenant lieu de taxes et sont donc exclus des 72,8 millions $ de revenus de la taxation foncière des particuliers, entreprises, industries et commerces.

Deux versements... ou plus

Si le montant inscrit au compte de taxes est inférieur à 300 $, le contribuable est tenu de payer en un seul versement, avant le 7 février prochain. Mais puisque la grande majorité des comptes de taxes sont plus élevés, il est possible de se prévaloir du paiement en deux versements que la Ville propose, soit un premier payable le 7 février et un deuxième payable avant le 2 juillet.

Depuis quelques années, la Ville offre aussi la possibilité d'étaler sur douze versements égaux le paiement des taxes. Elle a toutefois confié ce mandat à une firme privée, CentraleTaxes, qui impose des frais de service et qui calcule les intérêts applicables si on souhaite se prévaloir de ce mode de paiement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer