Élections municipales: «Tout le monde a le droit de se présenter»

Pour Yves Lévesque, l'arrivée du Regroupement trifluvien n'aura... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Pour Yves Lévesque, l'arrivée du Regroupement trifluvien n'aura aucun impact sur sa décision de se présenter ou de se retirer de la scène politique municipale.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Sur le même thème

Martin Francoeur
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'arrivée du Regroupement trifluvien dans le paysage électoral ne semble pas trop émouvoir Yves Lévesque, qui n'a pas encore décidé s'il allait ou non solliciter un nouveau mandat à la mairie de Trois-Rivières. Pour lui, l'arrivée de cette nouvelle formation n'aura aucun d'impact sur sa décision de se présenter de nouveau ou de se retirer.

«Je ne regarde jamais qui se présente lorsque vient le temps de prendre ma propre décision pour voir si oui ou non je me lance. Je n'ai jamais basé ma décision sur les adversaires. Quand vient le temps de se présenter, c'est une décision très personnelle et il faut se demander si on a le goût de servir, si on a les convictions et si on peut faire la différence», explique Yves Lévesque.

Celui-ci dit avoir entendu parler du fait que Jacques Rheault, un habitué des séances du conseil, voulait se porter candidat et peut-être le faire par le biais d'une formation politique.

«La beauté de la chose, en politique municipale, c'est que les portes sont ouvertes à tout le monde. Tout le monde a le droit de se présenter. Les personnes qui critiquent, qui chialent ou qui ont le goût d'apporter des nouvelles idées peuvent déposer leur candidature et c'est à la population de décider», ajoute le maire Lévesque.

Le conseiller Alain Croteau, membre du Groupe des sept, tient des propos qui abondent dans le même sens que ceux du premier magistrat.

«Qu'il y ait des gens qui se présentent, c'est très bon pour la démocratie. On sent d'ailleurs une certaine effervescence au niveau politique sur le terrain. Je pense qu'après 12 ans de pouvoir du maire Lévesque, les gens veulent du changement et il y en a plusieurs qui manifestent un intérêt à se présenter», mentionne le représentant du district du Sanc-tuaire.

Néanmoins, M. Croteau rappelle qu'il reste encore plusieurs mois avant la tenue de la prochaine élection et que les choses ont bien le temps de changer d'ici là.

«Il y a des gens qui vont s'annoncer dans les mois qui viennent et qui ne seront pas là à l'élection. Et il y en a dont on ne se doute pas du tout présentement qui vont se présenter à la dernière minute», poursuit-il.

Du côté du parti Force 3R, la directrice du comité de communication, Carolle Souline, indique que son parti se demande comment le Regroupement trifluvien sera en mesure de bien cibler les problématiquestrifluviennes étant donné que l'un de ses fondateurs, Gerry Cliche, n'est établi à Trois-Rivières que depuis un an et demi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Le Regroupement trifluvien se prépare

    Actualités

    Le Regroupement trifluvien se prépare

    Un nouveau joueur s'invite dans la campagne électorale municipale à Trois-Rivières. Le Regroupement trifluvien, une organisation qui est présentement... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer