Deux écoles de la CS du Chemin-du-Roy fermées aujourd'hui

La région a reçu près de 45 centimètres... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

La région a reçu près de 45 centimètres de neige en 48 heures, ce qui a considérablement perturbé les conditions routières.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

(Trois-Rivières) Les mordus de neige ont été servis à souhait au cours des 48 dernières heures! Après une première bordée d'une quinzaine de centimètres, lundi, la région en a reçu une trentaine d'autres, hier au cours d'une journée où les écoles de la région sont demeurées ouvertes, plus d'une centaine d'accidents sont survenus et plus de 14 000 abonnés d'Hydro-Québec ont été privés d'électricité.

D'ailleurs, une panne d'électricité a forcé la Commission scolaire du Chemin-du-Roy à fermer deux écoles aujourd'hui, soit l'école Ami-Joie-et-des-Grès et son pavillon des Grès, à Saint-Étienne-des-Grès, ainsi que l'école la Source, à Saint-Maurice. Pour les enfants de Saint-Étienne-des-Grès inscrits au service de garde, ils peuvent être accueillis au pavillon P'tit Bonheur, tandis que ceux de la Source peuvent être redirigés vers le service de garde de l'école Louis-de-France.

Hier, les employés de déneigement, qui ont pris d'assaut le réseau par dizaines, ils n'ont certainement pas chômé au cours des deux derniers jours, avec cette accumulation avoisinant les 45 centimètres.

Après une soixantaine d'incidents compilés la veille sur le réseau routier, les automobilistes se sont encore retrouvés au coeur de nombreuses collisions et sorties de route. Pendant que la Sûreté du Québec a été appelée sur les lieux de 200 accidents, dont une vingtaine ayant causé des blessures mineures, la Sécurité publique de Trois-Rivières a pour sa part dû intervenir sur 26 accidents, dont quelques-uns ont fait des blessés mineurs. À Grandes-Piles, un camionneur a notamment effectué une mise en portefeuille sur la route 155 en fin d'après-midi. L'incident a forcé la fermeture complète de ce tronçon pendant une heure.

Écoles ouvertes, parents mécontents

Pendant ce temps, malgré la tempête, les commissions scolaires du Chemin-du-Roy, de l'Énergie et La Riveraine ont néanmoins décidé de garder les écoles ouvertes, hier. Cette décision a toutefois créé beaucoup de mécontentement chez les parents qui jugeaient les conditions routières trop dangereuses pour envoyer leurs enfants àl'école. Plusieurs ont d'ailleurs publié leurs états d'âme sur les réseaux sociaux, remettant en question le jugement des décideurs.

À la CS du Chemin-du-Roy, la responsable des communications, Manon Beaudry, a rappelé que le choix de fermer ou non les écoles revenait à une équipe de décideurs qui doit trancher très tôt dans la matinée. «L'équipe de transport scolaire évalue la situation dès 4 h le matin. Ils sont en lien avec des météorologues et prennent la décision de fermer ou non les écoles à 6 h», a-t-elle simplement mentionné.

Selon Mme Beaudry, le fait qu'il n'y avait pas de pluie verglaçante dans les prévisions météorologiques a solidifié la position de la direction. Bien entendu, des parents ont contacté la CS du Chemin-du-Roy pour faire part de leur mécontentement. Selon Mme Beaudry, le nombre de plaignants n'était pas si élevé. «Il n'y en a pas eu tant que ça», a-t-elle indiqué.

Du côté de la CS de l'Énergie, même si les établissements étaient ouverts, on a annulé le transport de retour à l'école sur l'heure du dîner en raison des conditions climatiques trop difficiles. Les élèves ont toutefois pu compter sur les autobus pour les ramener à la maison après les classes en fin d'après-midi.

Directeur général à la CS de l'Énergie, Denis Lemaire explique que les prévisions météorologiques ne laissaient pas présager une tempête aussi importante pendant la journée. Il reconnaît du même souffle avoir reçu plusieurs appels de parents mécontents.

«Ce ne sont pas des décisions facile à prendre. Lorsqu'on ferme, il y a des gens qui se plaignent et c'est la même chose lorsqu'on décide de rester ouvert», souligne-t-il.

Après réflexion, les cours en soirée à l'éducation des adultes ont été annulés à la CSdu Chemin-du-Roy et de l'Énergie.

Panne électrique

À Shawinigan, plutôt que d'accueillir les skieurs à bras ouverts, le centre de glisse de Vallée du Parc a plutôt dû fermer ses portes toute la journée puisqu'il a été touché par une panne électrique. Pour la station de ski, il s'agit d'un bien malencontreux concours de circonstances, avec une telle bordée de neige. Déjà la semaine dernière, les dirigeants de Vallée du Parc avaient dû fermer leurs portes pendant quatre jours en raison d'un bris électrique qui paralysait le centre de glisse.

Au plus fort de la crise, environ 14 000 abonnés ont été privés d'électricité en Mauricie. Ils étaient répartis dans plusieurs secteurs différents, dont Trois-Rivières, Saint-Mathieu-du-Parc, Saint-Maurice, Saint-Étienne-des-Grès et Shawinigan. La plupart des pannes ont été causées par des branches d'arbres qui sont entrées en contact avec les fils d'Hydro-Québec en raison du poids de la neige. Des équipes de techniciens ont été dépêchées sur le terrain en après-midi et en soirée pour rétablir la situation.

Deux jours de répit

Aujourd'hui, Environnement Canada prévoit une très faible accumulation de neige tandis qu'un soleil radieux doit se montrer le bout du nez demain.

Ce petit répit pourrait toutefois prendre fin vendredi alors qu'une nouvelle tempête semble se pointer à l'horizon. Cependant, il est encore bien difficile de prévoir sous quelle forme les importantes précipitations vont se matérialiser. «La trajectoire de la dépression est encore imprécise et cela aura un impact important sur le type de précipitations. Il est fort probable que ça débute avec une bonne quantité de neige mais ce n'est pas impossible que ça se change plus tard en pluie ou en pluie verglaçante», souligne le météorologue André Cantin.

Avec la collaboration de Mathieu Lamothe

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer