Plus de décès que de naissances en Mauricie

Partager

(Trois-Rivières) Le vieillissement de la population s'amplifie en Mauricie et cela se répercute sur la croissance de sa population. Encore une fois, le nombre de décès a surpassé celui des naissances en 2011, selon des données de l'Institut de la statistique du Québec. La Mauricie est la seule région au Québec avec la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine à connaître un accroissement naturel négatif. La dernière fois que ce taux a été positif dans la région, c'est en 1997.

Paradoxalement, la Mauricie n'avait pas connu un nombre aussi élevé de naissances depuis plusieurs années. En effet, pas moins de 2449 bébés sont nés dans la région en 2011 ex aequo avec l'année 1997.

Si le nombre de naissances est élevé, celui des décès l'est donc encore plus. Encore une fois, un record. On parle de 2612 décès. Ce nombre est inégalé, selon ces données qui remontent jusqu'en 1996. L'accroissement naturel en Mauricie se chiffre donc à - 163.

Cet accroissement naturel négatif est attribuable aux statistiques de la ville de Shawinigan et de la MRC de Mékinac. Si on parle d'un taux de - 15 pour la MRC de Mékinac, il est de -290 pour Shawinigan. En effet, Shawinigan a connu 387 naissances contre 677 décès en 2011. Toutes les autres MRC ont un taux d'accroissement positif soit Trois-Rivières ("21), La Tuque ("35), Maskinongé ("24) et des Chenaux ("61).

Le Centre-du-Québec s'en tire beaucoup mieux avec un accroissement naturel de "670. Celui de la MRC de Nicolet-Yamaska est de "8 alors qu'on parle de "80 pour Bécancour. Toutes les MRC de cette région ont un taux positif.

Population

Pour ce qui est de la population de la Mauricie, elle est estimée à 262 300 personnes au 1er juillet 2011. «Après avoir vu sa population décliner dans la deuxième moitié des années 1990, la région a renoué avec la croissance au début des années 2000, une reprise qui coïncide avec le retour de gains dans ses échanges migratoires avec les autres régions du Québec», peut-on lire dans le dernier bilan démographique de l'Institut de la statistique du Québec.

En 2010-2011, le solde migratoire interrégional se chiffrait à 353 personnes. Ce sont les 50-64 ans qui sont les plus nombreux à venir s'installer dans la région alors que les 20-29 quittent.

«L'arrivée de personnes plus âgées et les départs de jeunes au cours des dernières années ont amplifié le vieillissement de la population en Mauricie. Il s'agit d'une des rares régions où la part des personnes âgées au sein de la population (20,4 %) surpasse celle des moins de 20 ans (18,9 %)», explique l'Institut.

L'âge médian est de 47,2 ans en Mauricie, ce qui est un des plus élevés au Québec. Il est seulement surpassé par celui du Bas-Saint-Laurent (47,3 ans) et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (49,0 ans).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer