Eva Ottawa lance un appel à l'unité

La grand-chef du Conseil de la nation Atikamekw,...

Agrandir

La grand-chef du Conseil de la nation Atikamekw, Eva Ottawa.

Partager

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(La Tuque) La grand-chef du Conseil de la nation Atikamekw (CNA), Eva Ottawa, a lancé un appel à l'unité au courant des derniers jours. Selon elle, certains chefs et membres de conseils de bande entretiennent une crise politique qui divise et met en péril l'avenir de la nation.

Dans une déclaration écrite, Mme Ottawa mentionne qu'elle pensait la nation sortie de cette crise depuis l'été. «Nous avions réussi à faire consensus afin d'amener le gouvernement du Québec à négocier une nouvelle relation respectant nos droits territoriaux. Depuis la signature de l'entente-cadre, des élus locaux ont toutefois décidé de mettre de côté la grand-chef et tentent de poursuivre les négociations sans tenir compte du rôle du CNA. Certains vont même jusqu'à demander ma démission et à souhaiter la destruction du CNA», a déclaré la grand-chef.

Elle déplore d'ailleurs les agissements de ces personnes en mentionnant que ces attaques contre le CNA et elle-même sont irresponsables puisqu'elles visent à détruire une institution essentielle dans la défense des droits de la nation Atikamekw.

C'est pour cette raison que cette dernière lance un appel à la population. Il s'agit d'un cri d'alarme en vue de l'assemblée spéciale des 5, 6, 7 décembre prochain. Si cet appel à l'unité ne fonctionne pas, des mesures plus drastiques pourraient être entreprises afin de faire entendre la population. «Je pense que les gens demandent juste ça qu'on travaille ensemble», affirme Eva Ottawa.

Des actions et des démarches ont déjà été entreprises avec les dirigeants de communautés, mais rien n'a abouti. Pourtant, la commission territoriale Atikamekw qui a rassemblé les chefs de territoire, les chefs de famille et les délégués à la fin octobre avait lancé un message clair. «C'est la base de la population qui était là, et ce qui est ressorti de ça, c'est qu'on reconnaissait le CNA comme interlocuteur», lance André Mercier, agent de communication au CNA.

Assemblée générale spéciale

Les 5, 6 et 7 décembre, se tiendra une assemblée générale spéciale à Manawan sur les négociations avec les deux paliers de gouvernement; une négociation bilatérale suite au blocus avec le Québec et une relance des négociations globales avec le gouvernement fédéral.

«On va parler du processus qu'on entend se donner à l'interne pour justement démontrer qu'on est l'unité et qu'on établit vraiment la dynamique de nation à nation», souligne Eva Ottawa.

C'est pour cette raison que madame Ottawa fait appel à l'unité dans les communautés. «Elle parle à la population afin qu'ils fassent comprendre à leurs dirigeants qui sont décidant que si tout le monde ne tire pas dans le même sens que ça ne pourra pas aboutir», ajoute André Mercier.

Vidéo

La grand-chef lancera aujourd'hui une deuxième vidéo faisant un appel à l'unité. Elle mentionne entre autres qu'il est temps de s'unir face à la volonté de quelques individus voulant s'approprier le pouvoir.

Dans cette vidéo, elle souligne également l'adoption du Protocole d'entente politique de 2002 où la population a élu démocratiquement et par suffrage universel un grand-chef pour défendre les droits de la nation et coordonner les négociations territoriales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer