Alcool au volant: un message poignant d'une portée provinciale

Grâce à la générosité du cabinet PMA Assurances... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Grâce à la générosité du cabinet PMA Assurances de Trois-Rivières, représenté par le vice-président aux affaires corporatives, Yves Ferron, la Fondation Katherine-Beaulieu, présidée par Lise Lebel, a maintenant à sa disposition deux alcootests électroniques.

Photo: François Gervais

Partager

(Trois-Rivières) Lise Lebel n'a pas l'intention d'arrêter ses efforts de sensibilisation pour contrer l'alcool au volant. Depuis la mort de sa fille, le 3 mai 2010, la présidente de la Fondation Katherine-Beaulieu a multiplié les conférences et les apparitions publiques dans divers événements et elle demeure persuadée que le message qu'elle véhicule touche la cible en plus de permettre de faire une différence à l'échelle provinciale.

Pas plus tard que la semaine dernière, Mme Lebel s'est rendue jusqu'à Baie-Comeau pour y raconter dans une école son histoire et celle de sa fille qui a perdu la vie dans un accident de la route causé par une conductrice possiblement ivre. Son message: les convaincre de ne pas se retrouver derrière un volant après avoir consommé de l'alcool ou de la drogue.

«Je crois que ça fonctionne, les conférences. Les gens de Baie-Comeau ont cru qu'on allait faire la différence dans leur école. Là-bas, on a rencontré 500 jeunes qui ne connaissaient pas du tout l'histoire de Katherine et l'impact a été le même. Quand les conférences sont bien faites, sans trop tomber dans le mélo-dramatique, le message passe bien», estime-t-elle.

«Les directions nous expliquent qu'ils préfèrent avoir des humains qui viennent raconter quelque chose plutôt que de simplement passer un film qui ne les met pas en lien avec un individu», ajoute Mme Lebel.

Depuis tout récemment, la Fondation a d'ailleurs à sa disposition un nouvel outil pour améliorer la portée de sa mission de sensibilisation. Grâce à la collaboration du cabinet de courtage PMA Assurances de Trois-Rivières, l'organisme possède désormais deux alcootests électroniques commerciaux qu'il pourra prêter lors de différents événements.

Le partenariat a été dévoilé hier et, déjà, les appareils ont pu être utilisés lors du dernier Gala Radisson de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières la semaine dernière. Pour Mme Lebel, l'arrivée de cet outil tombe à point, à l'approche du temps des Fêtes.

«Nous, on ne guérira personne d'aucune maladie. On sait qu'on n'aidera pas les gens dans la pauvreté non plus. Mais, à notre manière, on veut faire en sorte que ça puisse à l'avenir sensibiliser le plus d'individus possible et sauver des vies à notre manière dans notre communauté», note la présidente de la Fondation, en rappelant qu'il y a toujours beaucoup de décès sur les routes - 600 au Québec annuellement selon des statistiques - en raison de l'alcool au volant.

Une association naturelle

Depuis quelque temps, la Fondation tentait déjà de faire l'acquisition de ce type d'appareil et avait amorcé une campagne de financement à cet effet. Entre-temps, PMA Assurances est entré en scène et a décidé de faire don de deux machines, d'une valeur totale de 4500 $.

«Nous sommes convaincus qu'en ayant des machines-là, on va pouvoir faire la différence et aller encore plus loin dans notre mission», ajoute Mme Lebel, qui a mis sur pied sa fondation le 3 mai 2011, un an après le décès de sa fille.

Pour PMA Assurances, cette association avec la Fondation allait de soi puisque depuis déjà sept ans, l'entreprise utilise ce type d'appareils lors de différents événements. «La réponse a toujours été positive avec ces machines. On veut que les personnes de la Mauricie et du Centre-du-Québec puissent en bénéficier pour que le message passe. C'est un geste qui allait de soi et qui s'est fait avec notre coeur», mentionne Yves Ferron, vice-président aux affaires corporatives chez PMA Assurances.

Lise Lebel souligne que les machines seront mises à la disponibilité des organismes qui voudront bien s'en servir en contactant la Fondation par téléphone (819 698-6444) ou encore le site web www.katherinebeaulieu.org.

Également, si jamais des entreprises voulaient les utiliser, il sera possible de s'en servir

moyennant un don à la Fondation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer