La phase II du CHRTR dans l'incertitude

Le projet de la phase II du CHRTR... (Photo: Krystine Buisson)

Agrandir

Le projet de la phase II du CHRTR ne figure pas au Plan québécois des infrastructures pour la présente année selon une enquête menée par une firme externe et commandée par le gouvernement.

Photo: Krystine Buisson

Partager

(Trois-Rivières) Les informations circulant présentement à l'effet que le projet de la phase II du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières ait été retiré du Plan québécois des infrastructures inquiètent au plus haut point la direction de l'établissement.

Les membres de cette dernière sont d'autant plus consternés d'avoir appris cette nouvelle par l'entremise des médias et de n'avoir jamais été informés par le gouvernement de ce changement.

Selon une étude commandée par Infrastructure Québec à la firme Secor-KPMG, le ministère de la Santé a retiré six projets de sa liste de priorités en infrastructure entre mars et juin 2012, dont celui de la phase II de l'hôpital trifluvien, estimé à 51,5 millions de dollars.

La direction s'explique difficilement ce revirement de situation étant donné que le ministre de la Santé de l'époque, le libéral Yves Bolduc, s'était déplacé à Trois-Rivières en mai dernier afin d'annoncer l'autorisation de faire cheminer le dossier à l'étape de dossier d'affaires final.

Ce dernier n'a de plus donné aucune indication concernant un possible retrait du projet du Plan québécois des infrastructures lors d'une autre visite en sol trifluvien en juillet pour l'annonce du projet d'hémodynamie au CHRTR.

La députée libérale de Trois-Rivières, Danielle St-Amand, soutient qu'il était prévu que l'agrandissement de l'établissement de santé trifluvien se retrouve au Plan des infrastructures en 2013-2014. Elle en a d'ailleurs obtenu l'assurance par l'ancien ministre de la Santé au cours de la journée d'hier.

«Quand on fait des projets d'infrastructure, on provisionne l'argent l'année que nous allons faire la première pelletée de terre et les travaux. Il y a donc six millions $ qui ont été mis cette année pour les plans et devis. Comme ces derniers sont présentement en conception, nous savions que nous n'aurions pas de pelletée de terre avant le 31 mars. Présentement, le projet suit son cours et est dans les délais», explique la députée avant d'ajouter qu'elle espère que le whip du gouvernement et responsable de la région, Yves-François Blanchet, fera ce qu'il faut pour que le projet soit au plan des infrastructures en 2013-2014 comme les libéraux l'avaient prévu.

Cependant, l'auteur de l'étude commandée par le gouvernement, Daniel Denis, indique que ledit projet se trouvait au Plan québécois des infrastructures en mars dernier mais qu'il n'y était plus en juin.

En entrevue à La Presse, M. Denis a précisé que le retrait de certains projets ne signifie pas qu'ils avaient été abandonnés. Ça serait plutôt le désir des politiciens de faire des annonces et de dégager les sommes nécessaires pour remplir ces promesses qui aurait forcé ces retraits «tactiques».

De son côté, la députée du comté de Champlain, la péquiste Noëlla Champagne, mentionne que la phase II du CHRTR est un projet qui a été longuement réfléchi au cours des dix dernières années et qu'il répond à des besoins réels. Elle se dit donc quelque peu surprise que son financement n'ait pas été complètement attaché par le gouvernement précédent. Néanmoins, elle compte tout mettre en oeuvre pour qu'il se retrouve sur la liste des projets traités en priorité.

«Je vais demander qu'on s'assure dans la réponse qu'on va donner sur le CHRTR que soit évalué le vrai besoin auquel ce projet vieux de dix ans répond, et qu'on ne prenne pas seulement en compte qu'il n'était pas attaché complètement. Ce projet-là a déjà acquis ses lettres de noblesse. Ce n'est pas une folie», mentionne la députée Champagne.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer