Les pompiers interviennent à l'église Saint-Philippe

Le service de la Sécurité publique a jugé... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Le service de la Sécurité publique a jugé qu'il était temps de faire intervenir les pompiers de Trois-Rivières, hier, à l'église Saint-Philippe.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après avoir prétendu, mardi dernier, qu'elle en avait suffisamment fait dans ce dossier, la Ville de Trois-Rivières s'est résolue à envoyer ses pompiers et leur échelle pour retirer la grande plaque de cuivre qui menaçait de se détacher d'une colonne du clocher de l'église Saint-Philippe et de tomber sur des voitures du terrain de stationnement voisin.

Les pompiers sont redescendus du clocher de l'église... (Photo: Émilie O'Connor) - image 1.0

Agrandir

Les pompiers sont redescendus du clocher de l'église Saint-Philippe avec une grande plaque de cuivre qui menaçait de se détacher.

Photo: Émilie O'Connor

Par ailleurs, Le Nouvelliste a appris de Denis Despins, d'Excavations Ovila Despins, la compagnie qui devait démolir l'église, qu'il y aura désormais un gardien de nuit sur les lieux, histoire d'éviter des vols et des introductions par effraction.

M. Despins a obtenu un permis en ce sens et les policiers sont maintenant avisés de cette surveillance.

Ce dernier s'est dit agréablement surpris de l'intervention de la Ville, hier matin, qu'il avait réclamée mais qu'on lui avait d'abord refusée.

Yvan Toutant, porte-parole de la Ville, a expliqué qu'à la direction de la Ville, on avait statué qu'aucune intervention ne serait faite sauf si la Sécurité publique jugeait qu'elle devait intervenir. C'était le cas avec les matériaux qui se détachaient du clocher. Les pompiers en auraient aussi profité pour faire le tour des lieux, histoire de vérifier si, dans l'ensemble du bâtiment, rien d'autre ne posait un problème.

«Ils ont établi un périmètre de sécurité et ils sont satisfaits de ça», a confirmé M. Toutant. Il a aussi ajouté que la Ville verrait à aider M. Despins à bloquer avec du ciment le trou par lequel les voleurs s'étaient introduits dans l'église la semaine dernière. Il semble par ailleurs qu'aucuns autres frais ne seront rajoutés sur la facture de M. Despins.

De son côté, l'entrepreneur se montrait très optimiste, hier, d'arriver plus rapidement que prévu à un accord avec Olymbec et Anpro Démolition pour le paiement des taxes encore dues sur l'immeuble et qui empêche sa session à un autre démolisseur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer