Un peu plus de 100 000 $ pour éclairer la fresque

La fresque sur l'histoire de Trois-Rivières est maintenant... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

La fresque sur l'histoire de Trois-Rivières est maintenant éclairée.

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Martin Francoeur
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les piétons et automobilistes qui circulent en soirée dans les environs de la côte Plouffe, depuis quelques jours, peuvent remarquer que la fresque sur l'histoire de Trois-Rivières est maintenant éclairée. L'installation de luminaires d'éclairage à diodes électroluminescentes (DEL) vient rehausser cette oeuvre et créer un effet saisissant dans le paysage urbain. Le coût de cette opération de mise en valeur: 102 259 $ taxes incluses.

En début d'année, le comité exécutif de la Ville avait autorisé une dépense de 75 000 $ pour un système d'éclairage pour la fresque de Trois-Rivières, sur le mur de la côte Plouffe. Or, après quelques mois au cours desquels on a procédé à certains essais, on a finalement procédé à l'installation du système utilisant la technologie DEL. L'entreprise Val-Mauricie Électrique a réalisé les travaux pour un peu plus de 100 000 $.

«Il y a eu différents scénarios sur la table, allant de 100 000 $ à 214 000 $», explique le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant. Celui qui a été retenu consistait à installer les luminaires linéaires sur la bande de béton située au-dessus de la fresque.

Les travaux d'ingénierie ont été réalisés conjointement par les services techniques de la Ville et la firme Pluritec, alors que Val-Mauricie Électrique a eu pour mandat d'installer un boîtier d'alimentation et un boîtier de contrôle, de fournir et installer les luminaires linéaires à DEL, et d'installer aussi les câbles, conduites, structures, en plus de procéder à l'ajustement. D'ailleurs au cours des prochaines semaines, des spécialistes et des artistes se rendront sur place en soirée pour évaluer de quelle façon on pourrait améliorer l'éclairage et obtenir un meilleur résultat d'ensemble.

«On veut vraiment trouver l'éclairage idéal», ajoute le porte-parole de la Ville. Pour y arriver, la Ville a même décidé d'abaisser l'intensité de l'éclairage de rue sur la côte Plouffe. On a réduit l'intensité des lampadaires de 250 W par unité à 100 W par unité, ce qui respecte tout de même les normes minimales pour la sécurité et la circulation.

Ce n'est pas la première fois qu'on consacre un montant pour éclairer la fresque. En avril 2010, la Ville payait 400 000 $ pour des aménagements visant à mettre en valeur cette oeuvre, dont 125 000 $ pour l'éclairage. Un peu plus de 200 000 $ avaient alors servi à l'aménagement d'un îlot central et à l'installation de pavé uni pour permettre d'observer la fresque depuis la côte Plouffe elle-même.

L'ajout de l'éclairage porte à plus d'un demi-million de dollars les dépenses effectuées depuis la réalisation de la fresque par la firme Murale Création en 2009, pour la mettre en valeur. La réalisation de la fresque avait coûté un peu moins de 300 000 $.

La murale compte douze tableaux présentant une quarantaine de personnages, connus ou anonymes, évoluant dans différentes scènes de l'histoire trifluvienne. On y évoque notamment l'incendie de 1908, la traite des fourrures, la Bataille de Trois-Rivières et l'industrie des pâtes et papiers. Elle s'étend sur une surface d'environ 800 mètres carrés et est caractérisée par certains éléments en trompe-l'oeil.

La murale fait 183 mètres (600 pieds environ) de longueur et 4,5 mètres (15 pieds) de hauteur dans sa partie la plus haute. Une quinzaine de peintres muralistes se sont partagé 4500 heures de travail pour la réaliser.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer