Le Séminaire soutiendra les jeunes en difficultés scolaires

Martine Roy, directrice des services pédagogiques et Pierre... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Martine Roy, directrice des services pédagogiques et Pierre Normand, directeur général du Séminaire Saint-Joseph.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) «Les difficultés scolaires, c'est une réalité dont on n'entendait moins parler il y a à peine une dizaine d'années», constate le directeur général du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, Pierre Normand. Force est de constater que les choses ont bien changé.

«L'Association québécoise pour les enfants en troubles d'apprentissage dénombre plus de 12 % d'élèves en troubles d'apprentissage et ce pourcentage-là ne tient pas compte de ceux qui ont un trouble de déficit d'attention», renchérit Martine Roy, directrice des services pédagogiques.

C'est pourquoi le Séminaire a annoncé, hier, la création d'un tout nouveau profil scolaire destiné aux garçons et aux filles éprouvant des difficultés scolaires.

Ce nouveau profil scolaire, qui sera mis en place en septembre 2013, est appelé Fusion et pourra accueillir des garçons et des filles des quatre coins du Québec puisque le Séminaire dispose d'une résidence scolaire pour les garçons et s'associe au Collège Marie-de-l'Incarnation pour offrir la résidence aux jeunes filles.

Accessible seulement en première année du secondaire, le profil Fusion comprend des activités physiques quotidiennes afin de favoriser la concentration. On montrera à l'élève à savoir s'organiser. Il y aura entraînement à la lecture tous les jours.

Chaque élève utilisera un iPad et les diverses applications qui y seront installées pour l'aider dans son cheminement académique et le motiver. Finalement, la formation compte aussi une portion d'art dramatique afin d'améliorer l'expression verbale tout en s'amusant.

À la fin de cette année de profil Fusion, l'élève pourra soit intégrer la deuxième année du secondaire ou poursuivre le profil Fusion pendant deux autres années.

Au bout de ces trois années, il pourrait alors accéder à la troisième année du secondaire régulier. «On veut que les élèves terminent leur secondaire», insiste Mme Roy.

Pour y arriver, on attribuera seulement 18 élèves par enseignant. La prise en charge ne se fera que par quatre enseignants, dont un titulaire en adaptation scolaire.

Il sera possible d'en apprendre davantage à l'occasion d'une journée portes ouvertes qui se tiendra le dimanche, 14 octobre, de 9 h à 12 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer