Les maladies chroniques sont en hausse

Marcel Aubry
Le Nouvelliste

(Bécancour) Les maladies chroniques sont en hausse sur le territoire du Centre de santé et de services sociaux de Bécancour-Nicolet-Yamaska (CSSSBNY). On parle notamment du diabète, de l'obésité et des maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC).

C'est en effet le constat que font le président et la directrice générale de l'organisme, Hervé Dionne et Danielle Gamelin, dans le dernier rapport annuel de gestion de l'établissement qui compte 12 installations sur son territoire et dont le siège social est situé à Nicolet.

Selon ces dirigeants, le contexte démographique indique également un vieillissement de la population, d'où une augmentation de l'utilisation des services dispensés par le CSSS.

Selon ce dernier, une grande préoccupation est également accordée pour les clientèles plus vulnérables, les jeunes en difficulté et leurs familles, les personnes souffrant de maladie mentale et de dépendances, le développement de saines habitudes de vie, et ce, tout en considérant l'évolution de la technologie, le coût des médicaments, la pratique médicale sur le territoire, l'entretien du parc immobilier ainsi que le maintien et le développement des compétences du personnel.

«Notre environnement complexe et évolutif nous apporte plusieurs défis, l'optimisation de nos façons de faire constitue notre fer de lance afin de pouvoir continuer à répondre aux besoins croissants en matière de santé et de services sociaux avec les ressources disponibles. Nous devons y porter toute notre attention et déployer les énergies nécessaires afin de relever ces multiples défis qui nous interpellent», mentionnent le président et la directrice générale du CSSSBNY.

Léger surplus

Signalons que celui-ci a conclu son exercice financier 2010-2011 avec des revenus de 56 811 800 $ et des charges de 56 811 014 $ pour un léger excédent des revenus sur les charges des activités principales de 786 $.

Au niveau des revenus, près de 51 millions $ proviennent de l'Agence régionale de santé et des services sociaux et environ 5,3 millions $, des usagers. Sur les 56,8 millions $ de charges, 31,2 millions $ vont aux salaires des employés.

Statistiques

Au chapitre des statistiques, on note une légère augmentation des visites à l'urgence au cours de la dernière année, soit de 27 105 (2009-2010) à 27 710 (2010-2011) au Centre Christ-Roi et de 17 076 à 17 417 au Centre Fortierville.

Au Service régional Info-santé, le nombre d'appels répondus est passé de 194 905, en 2009-2010, à 200 773 en 2010-2011. Le pourcentage de réponse a été sensiblement amélioré, passant de 80,2 % à 88,54 %.

Au Service régional Info-social, le nombre d'appels traités a enregistré une forte hausse, passant de 13 893 à 23 938.

Maison de naissance

Enfin, la Maison de naissance de la Rivière (services sages-femmes) a enregistré une augmentation de l'ordre de 16,8% du nombre total d'inscriptions. Celui-ci est en effet passé de 256 à 299 de 2009-2010 à 2010-2011.

Le nombre total de clientes en suivi en provenance des territoires prioritaires (Bécancour-Nicolet-Yamaska, Trois-Rivières et Arthabaska-de-l'Érable) est passé de 151 à 170, celui en provenance de l'extérieur des territoires prioritaires, de 81 à 108, et celui en provenance de l'extérieur de la région, de 24 à 21. Quant au nombre total de suivis complets, il est passé de 196 à 231.

Depuis la mise sur pied des services sages-femmes dans la région, en 2003, pas moins de 1554 femmes se sont inscrites à la Maison de naissance de la Rivière.

À la fin du dernier exercice financier, le CSSSBNY avait à son emploi 1012 personnes, soit neuf de plus que l'année précédente.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer