Love poursuit sa croisade contre Narconon

Narconon...

Agrandir

Narconon

(Trois-Rivières) L'ancien employé et patient du centre de désintoxication Narconon, David Edgar Love, poursuit sa croisade afin que le ministère de la Santé et des Services sociaux n'octroie pas de certification à l'organisme trifluvien.

Celui qui a déjà déposé des plaintes devant la Commission des normes du travail et la Commission des droits de la personne contre le centre dont les méthodes ont été critiquées dans le passé était d'ailleurs de passage à Trois-Rivières, hier.

Il a rencontré un responsable de l'Agence de santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

En raison d'une réglementation plus stricte qui entrera en vigueur au mois de juillet, tous les centres de désintoxication du Québec devront déposer une demande de certification afin de pouvoir continuer à accueillir et aider des personnes désireuses de régler leurs problèmes de dépendance.

Selon ce qui a été possible d'apprendre, Narconon n'a pas encore déposé de demande de certification.

David Edgar Love s'est récemment rendu à Ottawa afin de sensibiliser la sénatrice Céline Hervieux-Payette au combat qu'il mène contre l'organisme qui a été associé à plusieurs reprises à l'Église de Scientologie. Il a également formulé une plainte auprès du ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer