• Le Nouvelliste 
  • > Terrain de l'église Saint-Philippe: un citoyen réclame un appel de propositions 

Terrain de l'église Saint-Philippe: un citoyen réclame un appel de propositions

Adis Simidzija... (Photo: Olivier Croteau)

Agrandir

Adis Simidzija

Photo: Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La transaction que la Ville de Trois-Rivières pourrait prochainement faire avec l'entreprise Olymbec pour la vente du terrain de l'église Saint-Philippe a rebondi lundi soir au conseil municipal. Adis Simidzija, ce citoyen qui se présentait à la mairie de Trois-Rivières avant de retirer sa candidature, a questionné la volonté de voir naître un projet de condos à cet endroit, entraînant du même coup «l'embourgeoisement» d'un quartier plutôt défavorisé de la ville.

M. Simidzija a d'ailleurs remis en question le fait que le projet puisse voir le jour sans appel de proposition pour la vente de ce terrain. Le maire Yves Lévesque assure toutefois que le processus est

 tout à fait légal, étant donné que la transaction se ferait à la valeur marchande du terrain, ce qui exempte la Ville d'y aller d'appels de propositions.

«Nous avons un projet qui a été déposé et qui permet d'aller chercher la valeur marchande du terrain. Si on n'avait pas ça, on devrait aller en appel de propositions et on pourrait devoir laisser partir le terrain pour 1 $. On l'a déjà fait dans le passé, mais on le fait pour développer des terrains qui sont desservis, pour embellir des secteurs de la ville», constate Yves Lévesque.

Le terrain de l'église Saint-Philippe avait d'abord été octroyé par l'évêché à la compagnie Olymbec dans une entente tripartite avec l'entrepreneur Excavation Ovila Despins, qui n'avait finalement pas procédé à la destruction de l'église. La Ville avait pris en charge cette démolition pour un peu plus d'un demi-million de dollars, rappelle Yves Lévesque. 

Toutefois, l'entente n'étant toujours pas conclue avec Olymbec, Yves Lévesque s'est montré ouvert à recevoir toutes les propositions possibles pour développer ce terrain.

Une remarque qui a fait sursauter le candidat à la mairie, Jean-François Aubin, qui a rappelé plus tard que des projets avec un autre promoteur ainsi qu'avec la Commission scolaire du Chemin-du-Roy avaient déjà été évoqués pour ce terrain, mais que jamais ces projets n'avaient été mentionnés comme faisant partie des possibilités de développement pour cet endroit. 

«Ces projets-là n'ont jamais abouti au conseil alors difficile de dire si ça aurait pu être intéressant. Mais là, ça m'étonne que le maire se dise prêt à rouvrir à toute proposition. Olymbec n'a pas mis un seul sou dans la démolition de l'église, c'est la Ville qui a payé. On ne doit rien à Olymbec», a-t-il fait remarquer.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer