• Le Nouvelliste 
  • > Défis du Parc: un projet pilote pour les aînés 

Défis du Parc: un projet pilote pour les aînés

Danielle Gervais... (Le Nouvelliste)

Agrandir

Danielle Gervais

Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamy
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Dès cet automne, un volet réservé aux aînés sera ajouté à la programmation des Défis du Parc. Un projet-pilote sera en effet mis sur pied avec les résidents des Jardins du Campanile, dans le secteur Shawinigan-Sud. Les aînés pourront ainsi prendre part à une marche de quatre kilomètres à travers le parc national de la Mauricie.

L'idée d'inclure les aînés dans les Défis du Parc provient de Danielle Gervais, la soeur de la fondatrice de l'événement, Maire-Josée Gervais. En s'inspirant de l'initiative de sa soeur, Mme Gervais a eu envie de communiquer les bienfaits de l'activité physique aux aînés. Elle avait elle-même découvert le bien-être procuré par les activités sportives peu de temps auparavant.

En novembre 2012, Mme Gervais a été invitée à participer au défi de septembre, dans l'épreuve du 105 km de vélo. Bien que perplexe sur ses chances de réussite à cause d'une importante opération au dos survenue en 2007, elle a accepté de participer au Défi. C'est ainsi qu'en septembre 2013, elle a intégré l'équipe féminine des Défis du Parc et a complété le parcours.

Cette expérience a été une véritable révélation pour Mme Gervais. Elle a alors réalisé que l'activité physique avait considérablement amélioré sa santé. Oeuvrant auprès des personnes âgées depuis une vingtaine d'années, elle n'a pas tardé à faire un lien entre les Défis du Parc et son emploi. «Participer au Défi a changé ma vie. Je me sentais alors beaucoup mieux. Je me suis alors dit: pourquoi les aînés n'auraient pas un défi à leur mesure», indique Mme Gervais, qui est directrice générale des Jardins du Campanile.

C'est ainsi qu'en février dernier, elle a lancé le projet Défi des Aînés actifs. Pour 2016, l'organisatrice avait pour objectif de faire accumuler aux participants 25 000 kilomètres santé. Notons que chaque tranche de 15 minutes de marche équivaut à un kilomètre santé. Au total, 87 résidents ont voulu relever le défi.

«Je voulais encadrer les séances d'exercice, car s'entraîner seul n'est pas facile. Des marches ont donc été planifiées et les activités physiques disponibles à la résidence ont été incluses dans le programme», précise Mme Gervais.

Les entraînements ont ainsi débuté en mars. Ceux-ci consistaient alors en deux séances de marche par semaine, les mardis et les jeudis. Afin de respecter le rythme de chacun, les aînés étaient divisés en trois groupes: ceux qui voulaient marcher dehors avec la possibilité de participer aux Défis du Parc, ceux qui voulaient marcher à l'intérieur, et ceux qui avaient besoin d'une aide externe pour marcher.

«Certains aînés sont encore actifs, mais d'autres ne peuvent pas aller au parc, puisqu'ils ont besoin d'une canne ou d'une marchette. Néanmoins, je voulais instaurer un défi commun au sein de la résidence», explique Mme Gervais. Au terme du mois de mars, 4467 kilomètres santé avait été accumulés.

La directrice de la résidence a également organisé une conférence du Dr Gilles Lapointe qui portait sur les avantages de l'exercice. Si le but premier du médecin était de motiver les aînés, le Dr Lapointe a amené Mme Gervais à se questionner sur la possibilité de prescrire l'activité physique à plus grande échelle. «Faire des choses semblables avec l'ensemble des aînés du Québec pourrait devenir une réalité», considère-t-elle.

La fondatrice des Défi des Aînés actifs remarque aussi que les événements faisant appel à l'exercice pour amasser des fonds s'adressent habituellement aux élites sportives. Or, Mme Gervais voulait qu'il soit possible de contribuer à ces collectes de fonds tout en ayant du plaisir, en conservant l'aspect «défi» de la chose. «Mon rêve était que l'événement soit ouvert aux aînés. Il fallait aller chercher la clientèle de 70 ans et plus afin de lui donner la possibilité de participer», résume-t-elle.

Rappelons que le projet Défi des Aînés actifs a été mis en candidature pour le Prix Distinction 2016 du Regroupement québécois des résidences pour aînés. Cette distinction rend hommage à des résidences privées qui contribuent de manière exceptionnelle à l'amélioration de la qualité de vie des résidents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer