• Le Nouvelliste 
  • > Rio: un colis suspect à proximité de l'épreuve de cyclisme 

Rio: un colis suspect à proximité de l'épreuve de cyclisme

Une explosion a été entendue à proximité de la ligne d'arrivée de l'épreuve de... (La Presse Canadienne)

Agrandir

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Rio de Janiero

Une explosion a été entendue à proximité de la ligne d'arrivée de l'épreuve de cyclisme sur route, plus de deux heures avant la fin de la course, près de la plage de Copacabana, selon des journalistes de l'AFP.

Un camion de police, spécialisé dans la neutralisation de paquets suspects, a été vu sur les lieux.

« La force nationale, en charge de la sécurité, a trouvé un objet, une sorte de sac, à l'extérieur du site et en dehors du périmètre de sécurité. Ils ont décidé d'appliquer la procédure et de faire exploser l'objet », a indiqué Simone Barreto, en charge des médias sur le site de Fort Copacabana.

Aucun mouvement de foule n'a été enregistré.

Le cycliste de Sainte-Perpétue Hugo Houle prenait par à l'épreuve sur route samedi matin. Il avait la tâche, avec son coéquipier Antoine Duchesne, de protéger Mike Woods, le meilleur grimpeur du pays. Ce dernier a finalement terminé 55e, alors que les deux Québécois ont été contraits à l'abandon.

C'est le Belge Greg Van Avermaet qui a remporté la médaille d'or, profitant d'une chute de l'Italien Vincenzo Nibali lors d'une descente pour se faufiler en tête et ainsi compléter le parcours de 237,5 km en 6 h 10 min 5 s, bon pour le premier rang.

Le Danois Jakob Fuglsang a mérité la médaille d'argent, tandis que le Polonais Rafal Majka, médaillé de bronze, complète le podium.

Une balle retrouvée

Par ailleurs, une balle a traversé samedi la paroi en matière plastique du centre de presse des épreuves d'équitation des JO de Rio, sans faire de blessé, sur le site de Deodoro dans le nord de Rio, a constaté un journaliste de l'AFP.

La balle, de petit calibre, a traversé la paroi par le toit. Elle a été récupérée par les organisateurs qui, sollicités par les journalistes, n'ont pas commenté l'incident.

Le site de Deodoro est situé dans une zone militaire.

«Selon la police néo-zélandaise, il semble que la balle a été tirée de façon non intentionnelle plutôt qu'intentionnelle», a indiqué la délégation néo-zélandaise.

Avec Nicolas Ducharme

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer