Les Panthers veulent retourner au Super Bowl

Le joueur par excellence de la dernière campagne... (AP)

Agrandir

Le joueur par excellence de la dernière campagne dans la NFL, le quart Cam Newton, est de retour avec les Panthers

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Spartanburg

Ron Rivera est un passionné de l'histoire du football. C'est pour cette raison que l'entraîneur-chef a rappelé à ses Panthers de la Caroline que la dernière équipe à être retournée au Super Bowl après avoir perdu la saison précédente est les Bills de Buffalo en 1993-94.

Le parcours des Panthers pourrait donc être difficile, mais Rivera souhaite changer cette tendance.

«Nous allons avoir une cible dans le dos», a noté Rivera, deux fois entraîneur par excellence dans la NFL.

Les Panthers ont amorcé leur camp d'entraînement jeudi et ils croient avoir le personnel nécessaire pour retourner au Super Bowl, et quitter vainqueur.

Le joueur par excellence du circuit Cam Newton est de retour, ainsi que Kelvin Benjamin - le receveur numéro 1 de l'équipe qui a raté la campagne 2016 en raison d'une déchirure ligamentaire à un genou. La défensive des Panthers, qui a dominé la NFL pour les revirements la saison dernière, est aussi demeurée intacte, sauf pour le demi de coin étoile Josh Norman qui a quitté au profit des Redskins de Washington.

«Pendant toute la saison morte, nous nous sommes penchés sur ce que nous devons faire pour y retourner, a mentionné le coordonnateur offensif Mike Shula. Ça fait plus de 20 ans, mais s'il y a un groupe qui peut le faire, c'est celui-ci. Nous comptons sur des joueurs qui ont du caractère, en plus de leurs qualités physiques et intellectuelles.»

Marv Levy, qui a guidé les Bills vers quatre défaites consécutives au Super Bowl au début des années 1990, a déclaré qu'il était essentiel de compter sur des joueurs de caractère pour surmonter l'adversité.

Près de 25 ans après la défaite des Bills au Super Bowl XXVIII en 1994, Levy ne sait pas comment expliquer pourquoi l'équipe qui a perdu au Super Bowl a autant de difficulté à retourner en grande finale. Il a entre autres pointé du côté du marché des joueurs autonomes.

«Il n'y a pas de raisons simples, a dit Levy. Mais je pense que vous devez compter sur des joueurs qui n'abandonnent pas. C'est ce que nous avions.»

À la place d'ignorer le passé, Rivera a préféré le consulter.

Il a tendu l'oreille à des hommes qui sont déjà passés par là, incluant l'ancien entraîneur John Madden. Rivera a rappelé l'importance de ne pas tenir les choses pour acquises et les joueurs semblent avoir compris.

«Nous n'allons pas gagner le Super Bowl aujourd'hui, mais nous allons devoir faire toutes les choses de la bonne manière jusqu'à notre premier match, et avant chaque match», a dit l'ailier rapproché des Panthers Greg Olsen.

Olsen s'est joint aux Bears de Chicago en tant que recrue en 2007, quelques mois après leur défaite au Super Bowl face aux Colts d'Indianapolis. Comme plusieurs perdants au Super Bowl, les Bears ne se sont pas qualifiés pour les éliminatoires la saison suivante.

«Je pense que tout le monde - pas seulement les joueurs, mais la direction, les partisans - assume que les choses devraient continuer de bien fonctionner parce que c'est le même groupe, a mentionné Olsen. Mais dans la NFL, chaque match est différent, chaque saison est différente. Il y a tellement de facteurs qui expliquent vos succès ou insuccès.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer