LNAH: l'Assurancia balaie le Blizzard

L'Assurancia de Thetford Mines a battu le Blizzard... (Olivier Croteau)

Agrandir

L'Assurancia de Thetford Mines a battu le Blizzard 7-4, dimanche, au Colisée de Trois-Rivières.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Stéphane Boileau s'est fait un beau cadeau pour son retour au Colisée, quelques semaines après l'échange qui l'a expédié à Thetford Mines. Avec un but et deux passes, l'ex-capitaine du Blizzard a été l'un des meilleurs joueurs de l'Assurancia dans une victoire de 7-4 des visiteurs, devant près de 1200 personnes dimanche après-midi.

Joël Thériault s'est donné en spectacle, dimanche au... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

Joël Thériault s'est donné en spectacle, dimanche au Colisée, dans un match qui a été tout sauf ennuyant, malgré la défaite du Blizzard.

Olivier Croteau

Boileau a orchestré la remontée des Thetfordois à partir de la mi-match: ses trois points ont été inscrits en moins de six minutes au deuxième engagement. En retard par deux (1-3), l'Assurancia a pris l'avance 4-3 et a su contrôler le reste de la rencontre. Une rencontre qui, jusque-là, tenait les partisans en haleine grâce à des montées électrisantes de part et d'autre et des bagarres intenses.

«J'ai joué quatre ans ici, c'était un peu comme une famille alors oui, j'étais émotif et je voulais gagner. J'ai apprécié l'ovation des fans après mon but», souriait le Doc Boileau, louangeant au passage le travail de ses hommes forts, l'aspect robustesse ayant eu un impact durant sur le résultat final.

Pour une deuxième partie de suite, Joël «L'Animal» Thériault et Francis Lessard du Blizzard ont jeté les gants, au grand bonheur des amateurs. Quatre bagarres ont éclaté au cours de l'après-midi, mais Thériault a définitivement monopolisé une partie du spectacle. Il a d'ailleurs frappé Chris Cloutier au passage en retournant vers le banc des pénalités, quelques secondes après avoir couché Lessard. Il enguirlandait encore les porte-couleurs du Blizzard quand l'action a repris.

«Quand Joël a assis Lessard pour la deuxième fois en deux matchs, leur banc a descendu de six pieds», analysait, dans le style qu'on lui connaît, l'entraîneur-chef de l'Assurancia Bobby Baril.

«J'étais aussi heureux de voir Sébastien (Courcelles) donner une correction à Mathieu Guertin, qui semble se prendre pour Ken Linseman. C'est vrai qu'on était dans le trouble à un certain moment, mais nous avons de l'orgueil et ce n'est pas donné à tout le monde.»

C'était la première fois de la saison que... (Olivier Croteau) - image 2.0

Agrandir

C'était la première fois de la saison que le Blizzard n'accordait pas 30 lancers (27) dans une rencontre. Le gardien Marco Cousineau a tout de même concédé sept buts.

Olivier Croteau

Le vent tourne

Pourtant, tout baignait pour le Blizzard au début du deuxième vingt. Malgré l'émotion et les nombreux coups de poings, l'équipe locale avait réussi à se forger une avance de deux filets et semblait voguer vers la victoire quand les officiels ont décerné une pénalité majeure de cinq minutes à l'Assurancia au terme d'une solide escarmouche regroupant presque tous les joueurs sur la glace.

Mais les Trifluviens ont mordu la poussière pour ainsi ouvrir grande la porte à l'Assurancia. C'est à partir de ce moment que Boileau, flanqué de Matthew Medley (2-0), Nicolas Corbeil (1-2) et Christophe Losier (0-4) s'est mis en marche.

Le but gagnant, marqué en milieu de troisième période, a été réussi alors que le défenseur Pierre-Olivier Beaulieu patientait au banc des punitions, conséquence d'un geste d'obstruction... envers Boileau.

Le Blizzard a ainsi perdu la bataille des unités spéciales, ne convertissant qu'une de ses sept occasions avec un homme en plus. Thetford a pour sa part affiché un taux d'efficacité de 60 % (3 en 5). «C'est un club qui vit de son avantage numérique, ils sont très opportunistes», relevait le pilote Alain Côté. «De notre côté, cinq de nos 19 joueurs en étaient à une première sortie au Colisée, ça n'a pas été évident et je pense que c'est normal dans les circonstances.»

Thomas Beauregard, auteur de quatre passes, a fait preuve d'une grande force de caractère en participant au match, lui qui a appris le décès de son grand-père plus tôt dans la journée. Jean-François David (2-0) et Pierre-Olivier Beaulieu (1-1) ont également contribué à la feuille de pointage, tandis que l'autre filet appartient au Shawiniganais Jean-Philippe Caron. David devrait revoir de l'action d'ici la fin de l'année. Il doit disputer cinq autres matchs s'il souhaite demeurer éligible pour les séries.

Carnet de notes

C'était la première fois que le Blizzard n'accordait pas 30 lancers (27) dans une rencontre. Marco Cousineau a d'ailleurs habitué ses partisans à de meilleures performances...

L'Assurancia a accordé le premier but dans un match pour la 20e fois en 29 sorties. Il s'agissait d'un huitième gain après avoir tiré de l'arrière après 40 minutes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer