• Le Nouvelliste 
  • > Premier week-end record de 238 M $ US pour Star Wars: le réveil de la force 

Premier week-end record de 238 M $ US pour Star Wars: le réveil de la force

Star Wars: The Force Awakens... (Fournie par Lucasfilms 2015)

Agrandir

Star Wars: The Force Awakens

Fournie par Lucasfilms 2015

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Los Angeles

Dire que la force s'est réveillée est un euphémisme dans ce cas-ci: Star Wars: le réveil de la force a rapporté 238 millions $ US (près de 332 millions $ CAN) aux guichets canadiens et américains en un week-end, ce qui en fait le film ayant eu la première fin de semaine la plus lucrative en Amérique du Nord, selon les évaluations fournies par Disney.

Ces revenus battent ainsi le record établi par Monde jurassique, qui avait rapporté 208,8 millions $ US cet été.

À l'international, le dernier Star Wars a permis à Walt Disney d'engranger 279 millions $ US, portant le total à 517 millions $ US, tout juste derrière le record de Monde jurassique de 525 millions $ US. Il faut toutefois tenir compte du fait que la saga des dinosaures avait l'avantage de compter sur la Chine. Star Wars n'y prendra l'affiche que le 9 janvier.

Alors que le film a rapporté d'énormes recettes en pré-vente, il n'a pas été présenté à la presse jusqu'à quelques jours seulement avant sa sortie officielle. Les critiques se sont avérées excellentes - le site de critiques de films Rotten Tomatoes lui donne 95 pour cent - et les premières réactions du grand public sont tout aussi favorables. Selon Paul Dergarabedian, analyste média chez Rentrak, c'est précisément ce qui risque de contribuer à ce que le film atteigne les 2 milliards $ US de recettes. Déjà, des gens retournent au cinéma pour revoir le septième épisode une deuxième fois.

Dave Hollis, vice-président de la distribution chez Disney, a dit avoir l'impression d'assister à quelque chose d'«historique». «L'équipe du marketing s'est embarquée dans une campagne de plus de deux ans pour créer ce sentiment d'un événement (exceptionnel). C'est difficile de penser qu'on pourrait reproduire ceci, mais il ne faut jamais dire jamais», a-t-il affirmé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer