La frénésie de Noël envahit les commerces

Johanne Vadeboncoeur est la gérante de la nouvelle... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Johanne Vadeboncoeur est la gérante de la nouvelle succursale de Renaud-Bray à Trois-Rivières.

Photo: Stéphane Lessard

Partager

(Trois-Rivières) Ceux qui voulaient demeurer zen ce week-end devaient éviter les commerces de la région où la frénésie des achats de cadeaux de Noël battait son plein. Véritable course folle avant les célébrations de Noël qui débutent aujourd'hui.

«Le 23 décembre est toujours la plus grosse journée de l'année dans le commerce de détail», lance Johanne Vadeboncoeur, la gérante de la toute nouvelle succursale trifluvienne de Renaud-Bray.

Le magasin de la plus grande chaîne de librairies francophones du continent était bondé ce week-end de clients venus d'un peu partout en Mauricie et même des régions avoisinantes.

«Des clients de Joliette viennent ici. Nous sommes le seul Renaud-Bray entre Montréal et Québec sur la rive nord du fleuve», précise celle qui a travaillé une douzaine d'années pour la librairie Clément Morin. «C'est étonnant. Nous sommes très surpris. Les gens attendaient vraiment Renaud-Bray à Trois-Rivières.»

Le Centre commercial Les Rivières a aussi été pris d'assaut par les clients ce week-end. «Nous avons noté une augmentation de 14 % samedi par rapport au 22 décembre 2011», affirme Jean-Luc Bernard, directeur du marketing du Centre commercial Les Rivières. «C'est très positif. Et ce malgré les mauvaises nouvelles économiques qui sont nombreuses ces dernières semaines dans la région.»

Les chutes de neige de la dernière semaine ont découragé bien des clients. Plusieurs commerces ont noté une diminution de l'achalandage lors des jours de neige. «Nous avons connu notre plus grosse journée de l'année jeudi le 20 décembre alors que c'est normalement le 23 décembre. Les clients voulaient éviter la tempête de vendredi et samedi», explique Jean-Luc Bernard.

Les Rivières ouvriront leurs portes le 26 décembre à 13 h pour les soldes de l'après-Noël. Entre 4000 et 5000 clients à l'heure sont attendus lors de cette unique journée. «C'est la journée la plus dense de l'année.»

Le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) estime que les Québécois prévoient dépenser 675 $ en moyenne par ménage pour les Fêtes. De plus, un sondage réalisé pour cet organisme révèle que 80 % des Québécois prévoient dépenser autant, sinon plus, que l'an dernier.

Les achats des Québécois pour les Fêtes dépasseront les 2,34 milliards $, une augmentation de 1,7 % par rapport à l'an dernier.

En moyenne, les Québécois prévoient offrir des cadeaux à 7,1 personnes. Il s'agit d'une augmentation sur l'année 2011.

Les achats en ligne sont de plus en plus populaires. Le sondage réalisé pour le CQCD évalue ces achats à 42 millions $. De plus, 182 millions $ sont dépensés en chèques-cadeaux.

Par ailleurs, la frénésie des Fêtes rend certains automobilistes impatients. Hier après-midi, deux collisions sont survenues en quelques minutes sur la rue Barkoff devant les Galeries du Cap.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer