• Le Nouvelliste 
  • > La baignade est de retour à l'île Saint-Quentin 

La baignade est de retour à l'île Saint-Quentin

Le petit Pablo Carvajal était bien content que... (Photo: Ève Guillemette)

Agrandir

Le petit Pablo Carvajal était bien content que la plage de l'île Saint-Quentin ait été rouverte, hier après-midi.

Photo: Ève Guillemette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guillaume Jacob
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Après trois jours sans baignade à la plage, les visiteurs de l'île Saint-Quentin ont finalement pu retourner nager, hier, après que de nouvelles analyses eurent confirmé la bonne qualité de l'eau.

À partir des derniers échantillons, prélevés lundi, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP), a attribué la cote C à l'aire de baignade de l'île Saint-Quentin. Les pancartes avisant que l'eau était temporairement impropre à la baignade ont été retirées vers 14h hier, alors que le mercure et le soleil étaient encore bien hauts.

Sans être bondée, la plage faisait le bonheur de bon nombre de visiteurs, au passage du Nouvelliste un peu plus tard. Si plusieurs parents se contentaient d'un bain de soleil, toujours un peu réticents à faire trempette, les enfants, eux, ne se formalisaient pas des récents avertissements d'eau impropre à la baignade.

«C'est sûr que je reste un peu inquiète», confesse Line Abran, dont les deux enfants s'en donnaient à coeur joie dans l'eau. «On était venu pour la piscine, mais j'ai été surprise de voir que la baignade avait été permise de nouveau», dit celle qui fait tout de même assez confiance aux dernières analyses pour ne pas empêcher ses deux enfants de profiter de la baignade, qu'ils viennent apprécier régulièrement.

«Au début on pouvait juste jouer dans le sable, explique Érika Carvajal, en visite dans la région. Les enfants étaient content de pouvoir finalement se baigner.»

Pamela Tessier gardait aussi un oeil sur son petit Sam, occupé à faire des aller retour entre l'eau et son château de sable. «C'est sûr que je lui dit de se fermer la bouche quand il se baigne», souligne-t-elle.

Affluence moyenne durant le dernier week-end

L'annonce de l'interdiction de la baignade et la température incertaine ont ralenti les ardeurs de plusieurs vacanciers, la fin de semaine dernière, selon le directeur général de l'île Saint-Quentin, Yvan-Noël Guindon. «On a eu 900 personnes samedi, et quelques uns se sont tout de même risqués à la baignade à la plage.» La piscine, bondée, est toutefois demeuré le choix de la majorité des visiteurs venus faire trempette, a-t-il ajouté. Dimanche, le temps incertain a été synonyme d'une plus faible affluence encore.

Selon lui, en temps normal les visiteurs sont tout de même davantage attirés par la plage elle-même que par la baignade. «Les baigneurs sont toujours assez limités dans la rivière. Une petite crainte persiste. Peut-être que les gens dédaignent de se baigner dans une eau non chlorée.»

Pourtant, M. Guindon souligne que la qualité de l'eau dans la Saint-Maurice est bonne, du moins selon les échantillonnages prélevés régulièrement à l'entrée d'eau de l'usine de filtration de Trois-Rivières, plus en amont. Pour leur part, les responsables de l'île Saint-Quentin sont en mesure de faire une analyse quotidienne de la conductivité de l'eau, ce qui leur indique si celle-ci provient davantage du fleuve que de la rivière. Le Saint-Laurent est le principal responsable de la contamination de l'aire de baignade devant la plage, rappelle le directeur général du parc.

C'est toutefois le MDDEP qui se charge des analyses bactériologiques, effectuées une fois par semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer