2010 contre 2009 à Bordeaux

L'Union des grands crus de Bordeaux a fait goûter, fin janvier à Montréal, en... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partager

Sur le même thème

Jacques Benoît
La Voix de l'Est

L'Union des grands crus de Bordeaux a fait goûter, fin janvier à Montréal, en collaboration avec les Services Signature de la SAQ, plus d'une centaine de vins, blancs et rouges, du millésime 2010.

Afin de me faire une meilleure idée de ce millésime, j'en ai goûté, pour ma part, très exactement 31, tous des rouges. Et, naturellement, à bouteilles découvertes... en même temps que les 600 autres dégustateurs présents dans une immense salle de l'ouest de la ville!

Tout comme 2009 avant lui, 2010 a été, comme on sait, un très grand millésime pour Bordeaux, mais de style fort différent.

En bref, et comme le montrent les vins goûtés ce jour-là: 2010, malgré des teneurs en alcool passablement élevées (mais un peu moins que dans le cas des 2009, m'a-t-il semblé), est un millésime de facture classique, plus acide que 2009, et aux tannins à la fois très serrés et aimables. Deux Saint-Juliens, à savoir les châteaux Léoville-Barton et Rauzan Ségla, ainsi que le Pessac-Léognan Domaine de Chevalier, m'ont semblé particulièrement réussis et tous trois dignes du titre de grands vins.

Sans que ce soit le cas pour tous les vins, il y a, du côté des Pomerols et des Saint-Émilions, une certaine tendance à élaborer des vins très concentrés, presque trop, comme c'est le cas pour le Saint-Émilion 2010 Château Pavie Macquinet le Pomerol 2010 Château Clinet.

Millésime qui fut très ensoleillé, davantage que 2010, 2009 a donné de son côté des vins gras... joufflus, lesquels, estime-t-on, atteindront leur apogée avant les années 2010.

Tous les vins goûtés ce jour-là ont été vendus précédemment en primeur alors qu'ils étaient encore en fûts, mais un certain nombre sont encore disponibles.

Il faut, si l'on veut en commander, s'inscrire aux Services Signature (SAQ), puis passer sa commande via le site Internet de la SAQ (s'informer sur la procédure à suivre au 1-866-873-2020 ou à servicessignature@saq.qc.ca). Or, il y a déjà sur le marché un certain nombre de 2010, mais également, bien sûr, quantité de 2009.

Bordeaux 2010 Prestige Cordier, 17,80$ (10 499 811). Vin d'une appellation modeste, il a néanmoins de quoi se mesurer à des appellations plus réputées, telles que celles dites des côtes (Blaye, Bourg, Francs, etc.). La couleur est soutenue, le bouquet généreux, avec des nuances de tabac, de cuir (le bois). La bouche suit, dense, charnue, bâtie sur des tannins gras. Fait de Merlot et de Cabernet Sauvignon, ce vin est élevé en fûts de chêne français (90%) et de 10% de chêne américain, avec 50% de neufs dans les deux cas. 13,5% (116 caisses). Garde: 2013-2015. 16,5/20

Bordeaux Supérieur 2010 Château PeyLa Tour, 22,60$ (442 392). Bien coloré sans qu'il soit opaque, c'est un vin au bouquet épicé (le bois), ample, marqué lui aussi par des notes rappelant un peu le tabac. Charnu, ne manquant pas de corps, ses tannins sont fermes, quoique sans rugosité. Bref, c'est un vin solide, à défaut d'être particulièrement fin. 90% Merlot, 8% Cabernet Sauvignon et 2% Petit Verdot, avec élevage en fûts de 255 et 400 litres, dont 38% de neufs. 14,5% (976 caisses). Garde: 2013-2015. 16,2/20

Lalande-de-Pomerol 2010 Château La Croix des Moines, 24,40$ (973 057). Vin flatteur, aux arômes de petits fruits noirs à l'eau-de-vie, avec aussi des notes évoquant le goudron, la truffe noire, ses tannins sont tendres, aimables, ce vin, relativement corsé, ne manquant pas de chair. Savoureux. 80% Merlot, 10% Cabernet franc et 10% Cabernet Sauvignon, avec élevage en fûts neufs de 25% de la cuvée. 14% (683 caisses). Garde: 2013-2016. 17/20

Lalande-de-Pomerol 2009 Château Garraud, 26,90$ (978 072). L'appellation est la même, le millésime est différent... Le bouquet, de bon volume, discrètement boisé, se présente avec des arômes de mûres et de cerises noires. D'une bonne concentration, c'est un vin ne manquant pas de corps, aux tannins bien enrobés, avec un après-goût qui persiste un bon moment. Très bon. 69% Merlot, 26% Cabernet franc et 5% Cabernet Sauvignon, avec élevage en fûts pour 62% de la cuvée, dont le tiers de neufs. 13,5% (234 caisses). Garde: 2013-2017. 17/20

Saint-Estèphe 2009 Château La Croix de St-Estèphe, 29,10$ (48 561). Deuxième vin du Château Le Crock, très coloré sans qu'il soit opaque, il n'est sans doute pas très loin, au plan qualitatif, de son grand frère... Son bouquet, de petits fruits noirs surtout, est large, la bouche généreuse, concentrée, corsée, dotée de larges épaules et de tannins néanmoins bien enrobés. Environ 50% de Cabernet Sauvignon et 35% de Merlot, avec aussi du Petit Verdot et du Cabernet franc. Élevage en fûts. 14% (338 caisses). Garde: 2013-2017. 17,2/20

LA RECOMMANDATION DE LA SEMAINE

Bourgogne 2010 Jean-Claude Boisset. Très bon bourgogne rouge, et d'un millésime également très réussi pour la Bourgogne, ce vin, d'une jolie couleur pourpre à reflets bleutés, se présente avec un bouquet net, de fruits rouges, mais encore plutôt unidimensionnel. Plus que moyennement corsé, ne manquant pas de chair, il a de l'éclat et un bon goût de fruit, le tout bâti sur des tannins qui ont de la fermeté, mais dénués de toute rugosité. Vinifié avec uniquement les levures indigènes (présentes naturellement sur les fruits), après une semaine de macération à froid avant le départ en fermentation, ce qui permet d'extraire davantage de couleur et de matière, il est élevé en fûts de chêne français, dont 10% de neufs. 12,5% (215 caisses). Garde: 2013-2016. 24,70$ (11 008 121). 16,5/20

12-13 Correct

14-15 Bon

16-17 Très bon

18-19 Excellent

20 Exceptionnel

La règle

> C indique qu'il s'agit d'un vin « courant », vendu dans la plupart des succursales.

> S désigne les vins de « spécialité », en vente uniquement dans un nombre limité de succursales.

> Le nombre d'années figurant après la note indique le potentiel de garde approximatif à partir de maintenant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer