Trois restos en un au Forum

Le Forum à Gatineau... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le Forum à Gatineau

Patrick Woodbury, LeDroit

Partager

Pierre Jury
Le Droit

Les bars sportifs se redéfinissent ces années-ci. Les petits bars de quartier qui misaient sur le match pour attirer la clientèle du coin et les essoufflés de la ligue de garage se font damer le pion.

Le Forum,

815, rue Jacques-Cartier,

Gatineau, QC.

819-246-6446

www.leforum.ca

Cote Jury 13/20

 

Trois ou quatre télévisions ne suffisent plus; il faut un écran géant. Ou plutôt, GÉANT. Et des télés dans tous les coins. Dans un Buffalo Wild Wings, une chaîne de 600 restos sportifs aux États-Unis (et qui songe à traverser au Canada), j'ai arrêté de compter après 35. Et puis du son qui peut enterrer un jet au départ. Et la bouffe, souvent, c'est juste bof!

Vous voyez le genre? Non? Allez faire un tour chez Real Sports, le plus nouveau bar sportif à Ottawa, à deux pas du marché By, sur la rue York. Immense, et pas que l'écran principal qui fait 8 m, sans parler des 99 autres télés partout où l'oeil pourrait aboutir.

Bon, à Gatineau, le Forum, ce n'est pas la même démesure. Mais pour «la Pointe», disons que c'est pas mal, pas mal du tout.

Du trois pour un

Le bar sportif/lounge/restaurant qui a ouvert ses portes en 2012, s'inscrit totalement dans cette lignée de ces grands bars sportifs. Le petit bar d'habitués de la rue Saint-Antoine, à Pointe-Gatineau, s'est métamorphosé en déménageant d'un coin de rue. Et quel coin de rue! Face à la rivière Gatineau, avec l'église Saint-François-de-Sales et le Quai des artistes comme voisin. Le chic steak house Sterling à 100 m. On y a érigé une construction toute neuve et aménagé des espaces publics sur trois étages: un lounge en bas, un bar sportif au rez-de-chaussée et un restaurant plus chic à l'étage. Il y en a pour tous les goûts, ou pour toutes les clientèles. Et quand il fait beau, les quatre terrasses donnent un tout autre air à l'édifice.

Cela fait un an que c'est ouvert mais tout brille encore comme un sou neuf. Étonnant. Même dans les moindres recoins. Les souvenirs sportifs ont l'habitude d'amasser de la poussière mais l'escouade Spic "Span ne chôme certainement pas. Voilà un signe que la maison est bien tenue.

Par contre, le menu du bar sportif ne brille pas par son imagination. Il est bien mince. Vous direz que les fans y vont pour voir plutôt que manger, mais ce n'est pas vrai. Ça compte beaucoup. Ce que l'on y a vu était à la limite fait correctement, mais sans originalité. Hambourgeois, fish & chips, pizzas, nachos et sandwiches, voilà tout. Hyper traditionnel.

Chaleureux

Pâteux, le poisson pané (10,95$) souffre lorsqu'on le compare avec les merveilles qui se font à Chelsea, au très humble Le Resto (Cote Jury 15,5/20, mars 2011). Le filet est généreux mais la panure est trop lourde. Quant aux frites, elles sortent du congélateur et sont quelconques. Le hambourgeois (9,95$), généreux, est finalement un bien meilleur choix, couronné de garnitures fraîches. Et l'entrée de pelures de patate (6,95$) aussi, parmi les entrées. De pommes de terre de belle taille sont cuites au four, puis partiellement évidées et nappées de fromage et de vrai bacon émietté. Très cochon, mais très bon.

Au bar sportif, il faut préciser, il est aussi possible de choisir du menu du restaurant plus chic à l'étage. Il est plus élaboré: poisson ou poulet grillé, steak, pâtes. De petits pains arrivent en guise d'entrée, avec une huile à tremper relevée de fines herbes. Belle attention. Le service, d'ailleurs, y est beaucoup plus professionnel. Chaleureux sur les deux étages, certes, mais plus expérimenté en haut.

Ça sent quand même la recette à la mode, comme menu. Des crevettes à l'orientale (8,95$) arrivent en entrée, sur une julienne de légumes dans un jus fruité. Attirant aux yeux mais le goût n'est pas là. Ordinaire. Des pâtes (penne) sauce rosée ne lèvent pas non plus. Des tournedos de veau (15,95$) sont en tout point semblables à ce que l'on achète au supermarché et que l'on fait à la maison: une viande un peu sèche, qu'une tranche de bacon tout autour tente d'humecter. Quelques fleurs de brocoli et des languettes de poivron doux goûtent l'eau. Seul de bien charnus triangles de pommes de terre sont réussis. Ça, c'était les plats les plus appétissants sur le menu.

Espoir

Lueur d'espoir à l'horizon, la direction laisse savoir que la cuisine du restaurant à l'étage sera sous peu confiée à un autre chef. D'origine française, si cela peut être un gage de qualité pour certains. Cela reste à voir mais la nouvelle est certainement encourageante. Il est dommage d'investir autant dans un édifice avec une si belle vue et se contenter d'un tel ordinaire en cuisine.

Ce nouveau chef n'aura besoin d'aucune compétence en pâtisserie, peut-on fièrement clamer. Les desserts sont assurés par une employée qui devrait être pâtissière à temps plein car elle a la main sûre et le goût fin. Un gâteau aux doigts de dame (4,95$) était si fin, et si abordable à ce prix, que si Le Forum devait créer un autre espace pour aller avec son lounge/bar sportif/restaurant, ce devrait être une pâtisserie fine!

Pour deux personnes, prévoyez entre 40 et 50$, plus taxes et service.

RÉSULTATS

Cuisine : 6/10

Service : 4/6

Décor : 3/4

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer