Au programme des prochains jours

Les événements à venir dans le monde des arts de la région. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les événements à venir dans le monde des arts de la région.

Le site ONF.ca fête la rentrée

Parmi les titres francophones accessibles gratuitement, mentionnons Trou Story (2011;... (Courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Parmi les titres francophones accessibles gratuitement, mentionnons Trou Story (2011; prix Gémeaux 2012), documentaire de Richard Desjardins et Robert Monderie sur l'industrie minière.

Courtoisie

Pour souligner la rentrée, l'Office national du film rend accessible gratuitement 50 nouveautés, dont plusieurs long-métrages documentaires. Parmi eux, des films signés par des cinéastes de renom, dont Richard Desjardins, Jean-François Caissy, Hélène Choquette et Serge Giguère.

Réfugiés, guerre, homophobie, droits de la personne, défis environnementaux, adolescence, évolution des communautés urbaines et rurales, etc.: ces films, dont plusieurs ont été primés au Canada ou à l'étranger, abordent une foule de sujets de société contemporains. D'autres nouveautés gratuites seront ajoutées au cours de l'automne.

Une sélection différente comportant 60 titres est offerte en anglais sur NFB.ca.

Parmi les titres francophones, mentionnons Trou Story (2011; prix Gémeaux 2012), documentaire de Richard Desjardins et Robert Monderie sur l'industrie minière; Le mystère Macpherson, de Serge Giguère (prix du meilleur long métrage documentaire au Gala du cinéma québécois 2015); D'où je viens (2014), de Claude Demers; La marche à suivre (2014), de Jean-François Caissy, une plongée dans une école secondaire en région rurale et film lauréat de trois prix internationaux en 2014; Une dernière chance (2012), de Paul Émile d'Entremont, portant sur cinq homosexuels demandeurs d'asile au Canada; Grande fille!, d'Hélène Choquette (2014), sur la puberté hâtive; et Autoportrait sans moi (2014), où la caméra de Danic Champoux recueille les confessions d'une cinquantaine de personnes.

Visionnements: www.onf.ca/larentree ou www.nfb.ca

Auditions au Théâtre Tremplin

Le Théâtre Tremplin cherche des comédiens amateurs pour sa prochaine saison.

Parce qu'un coeur, même cassé, «ça continue à battre quand même», la compagnie de théâtre communautaire franco-ontarienne invite les citoyens-acteurs à s'«éclater» au sein de Les ailes cassées, courte pièce qui sera présentée en novembre, ou de 72 miroirs cassés, production de plus grande envergure, qui prendra l'affiche en avril 2017.

Des audition sont organisées 6 et 7 septembre, de 18h à 21h, à l'école secondaire publique De La Salle (501, ancienne rue St-Patrick, à Ottawa), dans le but de combler les rôles de ces deux productions. Aucune préparation n'est requise pour participer à ces auditions d'environ 30 minutes.

Comédie de Rodolphe Girard, adaptée pour Théâtre d'objets par Lauriane Lehouillier, Les ailes cassées plonge dans les ambitions politiques d'un riche marchand d'Ottawa des années 1920.

72 miroirs cassés est un cabaret-musical réunissant les auteurs Jean Marc Dalpé, Patrick Leroux, Michel Ouellette, Marie-Thé Morin, Pier Rodier et Sylvie Trudel. Le nouveau directeur du Tremplin, Dillon Orr, signera la mise en scène, épaulé par Josianne Lavoie, tandis que Marie-Ève Fortier assurera la direction musicale. Une vieille chanteuse, une jeune première, une travesti, une membre d'une secte religieuse et le propriétaire des lieux se retrouvent enfermés au cabaret Border Line, devant une salle pleine à craquer en raison d'une nouvelle guerre mondiale, indique l'affiche.

 

Inscriptions nécessaires au info@theatretremplin.com. (Une heure de convocation précise sera envoyée en retour.)

Le Musée des Beaux-Arts du Canada organise jeudi 1er septembre une conversation-débat sur le thème Marie-Antoinette: réalité ou fiction?.

L'activité aura lieu dans la foulée d'une projection - prévue à 18h30 à l'auditorium du musée - du long-métrage que Sofia Coppola a réalisé sur la reine de France qui périt guillotinée. Le film se penche sur son destin tragique, depuis ses fiançailles avec Louis XVI jusqu'à sa condamnation à mort lors de la tourmente de la Révolution française.

Le professeur d'études cinématographiques et vice-président adjoint à l'Université Carleton, André Loiselle, et le conservateur en chef du Musée et co-organisateur de l'exposition Élisabeth Louise Vigée Le Brun, Paul Lang, tenteront de démêler la réalité et fiction et chercheront à comparer les représentations contemporaines de la reine de France à celle d'Élisabeth Louise Vigée Le Brun.

Le film sera projeté dans sa version originale anglaise avec sous-titres français; la discussion, qui se déroulera en français (avec une période de questions bilingue) prendra fin à 21h30. La projection sera précédée à 17h par une dégustation (payante) de tapas et cocktails dans le foyer du musée. Les visiteurs auront l'occasion d'essayer des perruques de Marie-Antoinette et de croquer des égoportraits avec des interprètes costumés.

Réservations: www.beaux-arts.ca/tiff/fr

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer