Nouveau chef de mission pour l'Outaouais

Danny Boivin est le nouveau chef de mission... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Danny Boivin est le nouveau chef de mission de l'Outaouais. Il a notamment pratiqué le badminton et le hockey en tant qu'athlète.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La délégation de l'Outaouais a trouvé son nouveau chef de mission en vue de la prochaine finale des Jeux du Québec en février, à Alma.

Loisir Sport Outaouais a officialisé l'embauche de Danny Boivin, un ancien joueur de badminton collégial et bachelier en éducation physique et santé à l'Université de Sherbrooke. Il prendra la relève de Guy Arcand, qui occupait ce rôle depuis 2001.

Ce dernier a délaissé ses fonctions afin de joindre la direction générale du comité organisateur des Jeux du Québec de 2018, qui auront lieu à Thetford Mines. Il avait supervisé et épaulé les athlètes de la région lors des 16 dernières finales.

Sous sa férule, la délégation a réécrit le livre des records de l'Outaouais et s'est hissée parmi les meilleures régions sportives dans la province. Elle a notamment raflé 51 médailles, dont 23 d'or, à l'hiver 2015, à Drummondville.

Âgé de 27 ans, Boivin en sera à ses premiers pas dans cet univers. « Je n'ai jamais vécu les Jeux en tant qu'athlète ou missionnaire, a-t-il confié.

«Je vois ça comme un nouveau défi personnel. Je ne vois pas ça comme essayer de remplir de gros souliers.»

Né à Gatineau, le nouveau chef de mission n'a pas seulement excellé au badminton durant son adolescence. Il a joué aussi au hockey compétitif, son parcours se terminant dans les rangs midget AA. «J'ai pratiqué plusieurs sports», a-t-il fait remarquer.

Ce qui devrait l'aider en tant que chef de mission de l'Outaouais. La région enverra notamment des skieurs, des joueurs de curling, des patineurs de vitesse, des judokas, des gymnastes et des pongistes à Alma, l'hiver prochain.

Boivin a travaillé pendant une décennie à un camp de jour multisports. «Sept ans à l'animation et trois ans en coordination», a-t-il précisé.

Sa feuille de route comprend aussi des aventures dans le coaching.

La directrice générale de Loisir Sport Outaouais, Frédérique Delisle, s'attend à une transition en douceur. «Danny a déjà eu l'occasion de participer à la visite des chefs de mission la semaine dernière à Alma en compagnie de Guy», a-t-elle mentionné.

Un séjour duquel le nouveau capitaine de la délégation de l'Outaouais est revenu impressionné. Il a vanté la proximité des plateaux de compétitions, d'hébergement et du village des athlètes.

«Tu peux te déplacer à pied entre la majorité des endroits, ce qui sera bon pour les parents et les entraîneurs», a expliqué Boivin.

Mais surtout, les skieurs alpins n'auront pas à se taper plus d'une heure de route pour leurs compétitions. Le mont Lac Vert, qui accueillera les courses, se trouve à cinq minutes de route des dortoirs de la délégation outaouaise. «La gang n'aura pas à se lever à 5 h du matin comme c'était le cas par le passé», a indiqué le nouveau chef de mission, dont le contrat prendra fin après ces Jeux.

Loisir Sport Outaouais cherchera à pourvoir de façon permanente le poste d'agent de développement, dont une des tâches est de coordonner la délégation outaouaise, au printemps 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer