Louis Bertrand nage vers deux titres canadiens

Louis Bertrand est revenu de Calgary avec trois... (Courtoisie)

Agrandir

Louis Bertrand est revenu de Calgary avec trois médailles, dont deux d'or, en début de semaine.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un virus l'a ralenti, mais n'a pu le tenir à l'écart du podium aux championnats canadiens de natation.

Louis Bertrand est revenu de Calgary avec trois médailles, dont deux d'or, en début de semaine. «Je suis satisfait, même si au début de la compétition j'avais un peu moins d'énergie», a relaté l'ado de 14 ans.

Le nageur de Gatineau a dû combattre une gastro-entérite la veille de sa première course au 1500 m. Il a terminé deuxième dans son groupe d'âge. «Si j'avais fait mon temps habituel, j'aurais fini premier», a-t-il souligné.

C'est que Bertrand est classé premier au pays sur cette distance depuis trois ans. De plus, il avait gagné quatre titres nationaux l'an passé à ces mêmes championnats.

«C'est un petit gars avec un très gros potentiel, a indiqué l'entraîneur-chef de Natation Gatineau, Robert Toupin. Il a un gros moteur.»

Car plus la distance est longue, plus redoutable s'avère le jeune nageur de 5' 6" et 114 livres pour ses adversaires.

Bertrand a gagné l'or notamment au 5 km en eau libre. Son avance sur son plus proche poursuivant? Presque deux minutes.

La clé de son succès?

«Je pratique plusieurs sports pour améliorer mon cardio», a-t-il expliqué.

Quand ce n'est pas le vélo de route ou de montagne, il va se taper de la course à pied. Puis l'hiver, c'est direction vers les sentiers de ski de fond.

«Il bouge toujours, a confirmé Robert Toupin. Il est pas mal bon dans tout. Je ne serais pas surpris de le voir pratiquer le triathlon d'ici quelques années.»

Mais pour l'instant, le produit de Natation Gatineau n'a que trois choses dans sa mire.

«Je vise les Jeux du Canada en 2017 et réussir les standards seniors canadiens», a-t-il indiqué.

L'autre?

Un voyage en famille lors des prochains jours. Ça coïncidera avec un repos de six semaines. Un mois et demi loin de la piscine.

«Des fois, ça fait du bien un petit congé», a rappelé Louis Bertrand.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer