Récolte modeste pour l'Outaouais aux Jeux du Québec

Ce sont 210 athlètes qui ont défendu les... (Guillaume St-George, Courtoisie Mission Outaouais)

Agrandir

Ce sont 210 athlètes qui ont défendu les couleurs de l'Outaouais dans 16 disciplines à Montréal.

Guillaume St-George, Courtoisie Mission Outaouais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La délégation de l'Outaouais visait une cinquantaine de médailles aux Jeux du Québec. Elle en ramène un peu moins que prévu après neuf jours passés à Montréal.

Le compteur de la région s'est arrêté à 38 lundi lors de la conclusion de la 51e finale provinciale. «Nous n'avons pas atteint nécessairement l'objectif fixé, a reconnu le chef de mission Guy Arcand.

«Nous avons terminé souvent en quatrième position. Même si ce ne sont pas des médailles, ça demeure payant au classement des régions», a-t-il ajouté en dressant son bilan.

Il s'agit de la plus mince récolte de l'Outaouais aux Jeux depuis 2007. Elle avait aussi empoché 38 médailles à Sept-Îles.

Il y a deux ans à Longueuil, les athlètes de Gatineau, du Pontiac, de la Petite-Nation et de la Haute-Gatineau avaient battu un record de la région en montant 65 fois sur le podium.

L'athlétisme et la natation ont donné respectivement 11 et neuf médailles à l'Outaouais à Montréal. Plusieurs performances individuelles ont retenu l'attention du chef de mission.

Il y a celle du triathlète Cédric Beaulieu qui a gagné trois fois l'or. Côté féminin, Sophia Jensen a fait jaser d'elle avec six médailles en canoë-kayak, dont quatre en or.

Ce sont 210 athlètes qui ont défendu les couleurs de l'Outaouais en sol montréalais dans 16 disciplines sportives.

«Côté comportement, nous n'avons rien à reprocher aux jeunes. Aucun incident n'a été rapporté», a indiqué Guy Arcand.

La délégation de... (Guillaume St-George, Courtoisie Mission Outaouais) - image 2.0

Agrandir

Guillaume St-George, Courtoisie Mission Outaouais

La délégation de... (Guillaume St-George, Courtoisie Mission Outaouais) - image 2.1

Agrandir

Guillaume St-George, Courtoisie Mission Outaouais

En revanche, l'Outaouais a dû négocier avec son lot de blessés. Trois joueurs de basket-ball ont été victimes de commotions cérébrales. Une joueuse de volley-ball a subi une fracture à une main.

C'est sans compter deux athlètes qui ont dû se désister la vielle du départ de la délégation en raison de bobos.

«Nous avions un abonnement à l'infirmerie des Jeux, a souligné Arcand à la blague.

«La bonne nouvelle, c'est que tout le monde revient en un seul morceau à la maison», a-t-il ajouté.

La prochaine finale des Jeux du Québec aura lieu à l'hiver 2017 à Alma. Le mois dernier, Sport Québec a annoncé que Thetford Mines présentera les Jeux d'été de 2018.

Une médaille qui plaira à grand-papa

Myka Auger-Cyr a mis la main sur l'or... (Courtoisie) - image 4.0

Agrandir

Myka Auger-Cyr a mis la main sur l'or dimanche à la voile

Courtoisie

Son grand-père Robert l'a initié à la voile à l'âge de quatre ans. Il a même assisté à plusieurs de ses régates au fil des derniers étés.

Sauf qu'il n'a pu le voir gagner cette médaille tant reluquée aux Jeux du Québec. «Il est en convalescence», a noté Myka Auger-Cyr, qui a mis la main sur l'or dimanche à la voile.

Plus précisément au dériveur solitaire chez les moins de 17 ans. Tout ça à sa quatrième et dernière participation aux Jeux.

Un exploit qui lui a valu de porter le drapeau de l'Outaouais, lundi, lors de la cérémonie de fermeture, à Montréal. Une sélection qui l'a ému.

«Mon entraîneur me l'a annoncé. Je ne m'attendais pas à ça du tout, a soutenu l'ado âgé de 16 ans. Ça m'a fait chaud au coeur», a-t-il ajouté.

Mieux préparé

Auger-Cyr avait vécu la finale de 2010 dans son patelin, à Gatineau. Deux ans plus tard, il a gagné le bronze à Shawinigan.

Puis en 2014, ce fut la déception. Il terminait loin du podium alors que l'or se trouvait dans sa mire.

«Beaucoup de gens disaient que j'étais le favori. J'étais trop confiant. Je me suis rendu compte que le niveau de compétition était plus élevé que je m'attendais.»

Une erreur qu'il n'a pas commise cette fois-ci. «Je suis arrivé préparé», a avoué le futur étudiant de cinquième secondaire à l'école secondaire Nouvelles Frontières.

Ce dernier sait déjà ce qu'il va faire en revenant à la maison. Ce sera appeler ou même rendre visite à son grand-père octogénaire afin de lui parler de sa médaille d'or.

Ensuite, le retour à l'entraînement l'attendra. Son terrain de jeu, la marina d'Aylmer ne se trouve qu'à 15 minutes du domicile familial.

Des fois, papa ou maman le reconduit à l'école de voile. «À d'autres moments, je prends mon vélo», a raconté le nouveau champion des Jeux du Québec, qui a passé la journée de lundi à jouer les touristes à Montréal.

«À visiter le village des athlètes, le Biodôme et le Planétarium, a noté Myka Auger-Cyr, qui aurait aimé prendre un égoportrait en compagnie de manchots. Mais j'ai perdu mon téléphone», a-t-il déploré.

Partager

À lire aussi

  • Le miracle du 2e bloc aux Jeux du Québec

    Sports

    Le miracle du 2e bloc aux Jeux du Québec

    Un revirement inespéré a amené la délégation estrienne à surpasser ses attentes. Après une récolte de sept médailles au terme du premier bloc,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer