L'Outaouais enverra 160 athlètes aux Jeux du Québec

Le chef de mission de l'Outaouais, Guy Arcand,... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le chef de mission de l'Outaouais, Guy Arcand, est enthouasiste en vue de la prochaine Finale des Jeux du Québec, qui débute dans deux mois.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La délégation de l'Outaouais prend forme en vue des Jeux du Québec, qui auront lieu en juillet, à Montréal.

Dix archers ont déjà été confirmés au sein de l'équipe qui comptera plus de 160 athlètes participant dans 16 disciplines différentes. Les sélections en volley-ball et en basket-ball devraient être complétées sous peu. Celles en athlétisme commenceront vendredi au stade Mont-Bleu.

Aucun cavalier ne fera toutefois le voyage dans la métropole dans deux mois.

La nouvelle est passée sous silence, mais Cheval Québec a confirmé la semaine dernière le retrait des sports équestres dans la programmation de la 51e finale provinciale d'été des Jeux du Québec. Le nombre minimal de régions requis par Sports Québec n'a pas été respecté.

«Nous étions qualifiés comme région», a confirmé le chef de mission de l'Outaouais, Guy Arcand.

Il y a deux ans, les sports équestres avaient effectué leur retour aux Jeux. La formation outaouaise était représentée par une athlète.

Le retrait de ce sport n'a pas fait de vague. «Je n'ai reçu aucun appel là-dessus», a indiqué Arcand.

Ce n'est pas le seul changement apporté aux Jeux du Québec. La finale 2016 se déroulera deux semaines plus tôt que par le passé.

Les organisateurs tenaient à faire coïncider la tenue de la cérémonie d'ouverture au stade Olympique avec le 40e anniversaire du lancement des Jeux olympiques de 1976, à Montréal. Ce qui fait en sorte que la compétition multisports débutera le 17 juillet, un dimanche.

Sites de qualité 

Arcand a vanté la qualité des plateaux qui attendent les athlètes. Les parties de soccer se dérouleront au Complexe sportif Claude-Robillard, ancien domicile de l'Impact de Montréal.

Le circuit Gilles-Villeneuve servira de tracé pour une portion des courses de triathlon.

Le bassin olympique du parc Jean-Drapeau accueillera les épreuves de canoë-kayak de vitesse. Puis la piscine du parc olympique sera le domicile des compétitions de natation.

Une nouvelle qui sera sûrement bien accueillie par les parents.

«Il ne manquera pas de place dans les estrades pour la natation», a noté Guy Arcand.

Plusieurs finales précédentes ont dû être diffusées sur écran géant dans une salle adjacente aux courses; les sièges étant limités près de la piscine. C'était le cas à Amos, Sept-Îles et Shawinigan.

L'Outaouais tentera d'améliorer sa récolte de 2014, à Longueuil. Elle avait gagné 68 médailles, dont 18 d'or.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer